Linux repositories inspector
1.20.0

dpkg

Debian package management system

NOM

dpkg - Gestionnaire de paquet pour Debian

SYNOPSIS

dpkg [option...] action

AVERTISSEMENT

Ce manuel est destin\(’e aux utilisateurs qui souhaitent aller au-del\(‘a de la commande dpkg --help pour la compr\(’ehension des options de la ligne de commande et des \(’etats des paquets.
Les responsables de paquet qui veulent comprendre comment dpkg installe leur paquet ne doivent pas l’utiliser. Les descriptions concernant l’installation ou la d\(’esinstallation des paquets sont tr\(‘es insuffisantes.

DESCRIPTION

dpkg est un outil pour l’installation, la cr\(’eation, la suppression et la gestion des paquets Debian. aptitude(1) est la principale interface \(‘a dpkg et la plus agr\(’eable pour l’utilisateur. dpkg lui-m\(^eme est enti\(‘erement contr\(^ol\(’e par des param\(‘etres sur la ligne de commande. Une commande comporte exactement une action et z\(’ero ou plusieurs options. Le param\(‘etre \(Fo action \(Fc dit ce que dpkg doit faire et les options modifient l’action d’une mani\(‘ere ou d’une autre.
dpkg peut \(’egalement \(^etre utilis\(’e comme interface pour dpkg-deb(1) et dpkg-query(1). La liste des actions g\(’er\(’ees est indiqu\(’ee dans la section ACTIONS. Si cette section est pr\(’esente, dpkg n’ex\(’ecute que dpkg-deb ou dpkg-query avec les param\(‘etres qui lui sont pass\(’es, mais aucune action sp\(’ecifique ne leur est communiqu\(’ee. Pour utiliser cela, il est n\(’ecessaire d’appeler le programme directement.

RENSEIGNEMENTS SUR LES PAQUETS

dpkg conserve des renseignements utiles sur les paquets disponibles. Cette information est divis\(’ee en trois classes : les \(’etats, les \(’etats de la s\(’election et les drapeaux. La modification de ces valeurs est principalement d\(’evolue \(‘a dselect.

\(’Etats du paquet :

not-installed
Le paquet n’est pas install\(’e sur le syst\(‘eme.
config-files
Seuls les fichiers de configuration du paquet existent sur le syst\(‘eme.
half-installed
L’installation du paquet a commenc\(’e mais, pour une raison quelconque, ne s’est pas termin\(’ee.
unpacked
Le paquet est d\(’epaquet\(’e mais n’est pas configur\(’e.
half-configured
Le paquet est d\(’epaquet\(’e et la configuration a commenc\(’e mais, pour une quelconque raison, ne s’est pas termin\(’ee.
triggers-awaited
Le paquet attend l’ex\(’ecution d’une action diff\(’er\(’ee qui est \(‘a la charge d’un autre paquet.
triggers-pending
Une action diff\(’er\(’ee de ce paquet a \(’et\(’e activ\(’ee, il reste \(‘a l’ex\(’ecuter.
installed
Le paquet est correctement d\(’epaquet\(’e et configur\(’e.

\(’Etats de s\(’election des paquets

install
Le paquet est s\(’electionn\(’e pour \(^etre install\(’e.
hold A package marked to be on hold is kept on the same version, that is, no automatic new installs, upgrades or removals will be performed on them, unless these actions are requested explicitly, or are permitted to be done automatically with the --force-hold option.
deinstall
Le paquet est s\(’electionn\(’e pour \(^etre d\(’esinstall\(’e (c’est-\(‘a-dire qu’on veut supprimer tous les fichiers \(‘a l’exception des fichiers de configuration).
purge Le paquet est s\(’electionn\(’e pour \(^etre purg\(’e (c’est-\(‘a-dire qu’on veut tout supprimer dans les r\(’epertoires du syst\(‘eme, m\(^eme les fichiers de configuration).
unknown
La s\(’election de paquets est inconnue. Un paquet qui est aussi dans un \(’etat not-installed et avec un drapeau ok sera oubli\(’e dans le prochain enregistrement de la base de donn\(’ees.

Drapeaux du paquet :

ok Un paquet marqu\(’e ok est dans un \(’etat connu, mais pourrait n\(’ecessiter un traitement suppl\(’ementaire.
reinstreq
Un paquet marqu\(’e reinstreq est d\(’efectueux et demande une r\(’einstallation. dpkg ne peut supprimer ces paquets, \(‘a moins qu’il ne soit lanc\(’e avec l’option de for\(,cage --force-remove-reinstreq.

ACTIONS

-i, --install fichier-paquet...
Installe le paquet. Si l’option --recursive ou -R est utilis\(’ee, fichier-paquet doit alors \(^etre un r\(’epertoire.
L’installation comporte les \(’etapes suivantes :
1. Extraction des fichiers de contr\(^ole du nouveau paquet.
2. Quand une ancienne version du m\(^eme paquet est d\(’ej\(‘a install\(’ee, ex\(’ecution du script prerm de l’ancien paquet.
3. Lancement du script preinst, s’il est fourni par le paquet.
4. D\(’epaquetage des nouveaux fichiers et, en m\(^eme temps, sauvegarde des anciens de mani\(‘ere \(‘a pouvoir les restaurer si quelque chose tourne mal.
5. Quand une ancienne version du m\(^eme paquet est d\(’ej\(‘a install\(’ee, ex\(’ecution du script postrm de l’ancien paquet. Il faut remarquer que ce script est ex\(’ecut\(’e apr\(‘es le script preinst du nouveau paquet, parce que les nouveaux fichiers sont \(’ecrits dans le m\(^eme temps que les anciens sont supprim\(’es.
6. Configuration du paquet. Voyez l’action --configure pour savoir comment cela se passe.
--unpack fichier-paquet...
D\(’epaqu\(‘ete le paquet mais ne configure rien. Si l’option --recursive ou -R est utilis\(’ee, fichier-paquet doit alors indiquer un r\(’epertoire.
--configure paquet...|-a|--pending
Configuration d’un paquet d\(’epaquet\(’e mais non encore configur\(’e. Si l’option -a ou --pending est utilis\(’ee au lieu de paquet, tous les paquets d\(’epaquet\(’es mais non configur\(’es sont configur\(’es.
Pour reconfigurer un paquet qui l’a d\(’ej\(‘a \(’et\(’e, vous devriez plut\(^ot utiliser la commande dpkg-reconfigure(8).
La configuration comporte les \(’etapes suivantes :
1. D\(’epaquetage des fichiers de configuration, et dans le m\(^eme temps sauvegarde des anciens fichiers de configuration, de mani\(‘ere \(‘a pouvoir les restaurer si quelque chose se passe mal.
2. Ex\(’ecution du script postinst, s’il est fourni par le paquet.
--triggers-only paquet ...|-a | --pending
N’ex\(’ecute que les actions diff\(’er\(’ees (depuis dpkg 1.14.17). Toutes les actions diff\(’er\(’ees en attente seront trait\(’ees. Si des noms de paquets sont fournis, les actions diff\(’er\(’ees de ces paquets seront trait\(’ees, une fois chacune lorsque n\(’ecessaire. L’utilisation de cette option peut laisser des paquets dans les \(’etats incorrects de triggers-awaited et de triggers-pending. Cela peut \(^etre corrig\(’e plus tard en ex\(’ecutant : dpkg --configure --pending.
-r, --remove paquet...|-a|--pending
Supprimer un paquet install\(’e. Cela supprime tout \(‘a l’exception des fichiers de configuration et les autres donn\(’ees nettoy\(’ees par le script postrm, ce qui \(’evite d’avoir \(‘a reconfigurer le paquet s’il \(’etait r\(’einstall\(’e par la suite (ces fichiers sont les fichiers de configuration list\(’es dans le fichier de contr\(^ole DEBIAN/conffiles). S’il n’y a pas de fichier de contr\(^ole DEBIAN/conffiles ni script DEBIAN/postrm, cette commande est, \(’equivalente \(‘a l’appel de --purge. Si -a ou --pending est indiqu\(’e \(‘a la place d’un nom de paquet, alors tous les paquets d\(’epaquet\(’es mais marqu\(’es pour suppression dans le fichier /var/lib/dpkg/status seront supprim\(’es.
La suppression d’un paquet comporte les \(’etapes suivantes :
1. Lancement du script prerm
2. Suppression des fichiers install\(’es
3. Lancement du script postrm
-P, --purge paquet...|-a|--pending
Purger un paquet install\(’e ou d\(’ej\(‘a supprim\(’e. L’action supprime tout, y compris les fichiers de configuration et tout le reste nettoy\(’e de postrm. Si -a ou --pending est indiqu\(’e \(‘a la place d’un nom de paquet, tous les paquets d\(’epaquet\(’es ou supprim\(’es mais marqu\(’es dans le fichier /var/lib/dpkg/status comme devant \(^etre purg\(’es seront purg\(’es.
Note : certains fichiers de configuration peuvent \(^etre inconnus de dpkg car ils sont cr\(’e\(’es et g\(’er\(’es s\(’epar\(’ement par le biais de scripts de configuration. En ce cas, dpkg ne les supprimera pas lui-m\(^eme et le script postrm du paquet devra s’en charger durant l’op\(’eration de purge. Cela ne s’applique bien entendu qu’aux fichiers situ\(’es dans les r\(’epertoires syst\(‘emes et non aux fichiers de configuration cr\(’e\(’es dans les r\(’epertoires \(Fo home \(Fc des utilisateurs.
La suppression d’un paquet comporte les \(’etapes suivantes :
1. Supprime le paquet s’il n’est pas d\(’ej\(‘a supprim\(’e. Voir --remove pour plus de d\(’etails sur la fa\(,con dont cela est fait.
2. Ex\(’ecuter le script postrm.
-V, --verify nom-du-paquet...
V\(’erifie l’int\(’egrit\(’e du nom-du-paquet ou de tous les paquets, si omis, en comparant l’information des fichiers install\(’es par un paquet avec l’information des m\(’etadonn\(’ees des fichiers stock\(’ee dans la base de donn\(’ees de dpkg (depuis dpkg 1.17.2). L’origine de l’information des m\(’etadonn\(’ees des fichiers dans la base de donn\(’ees, ce sont les paquets binaires eux-m\(^emes. Ces m\(’etadonn\(’ees sont collect\(’ees au moment du d\(’epaquetage des paquets durant le processus d’installation.
Actuellement la seule v\(’erification fonctionnelle effectu\(’ee est une comparaison des sommes de contr\(^ole MD5 du contenu des fichier par rapport aux valeurs stock\(’ees dans la base de donn\(’ees des fichiers. La v\(’erification n’a lieu que si la base de donn\(’ees contient les informations n\(’ecessaires. Pour v\(’erifier si des m\(’etadonn\(’ees manquent dans la base de donn\(’ees, la commande --audit peut \(^etre employ\(’ee.
On peut choisir le format de sortie avec l’option --verify-format, par d\(’efaut c’est le format rpm, mais cela pourrait changer dans le futur, et selon le format que les programmes analysant cette sortie de commande pourraient explicitement attendre.
-C, --audit nom-du-paquet...
Effectue une v\(’erification du bon \(’etat et de consistance de la base de donn\(’ees sur le nom-du-paquet ou sur tous les paquets si omis (v\(’erification par paquet depuis dpkg 1.17.10). Par exemple, recherche les paquets qui n’ont \(’et\(’e que partiellement install\(’es sur le syst\(‘eme ou qui ont des donn\(’ees de contr\(^ole ou des fichiers manquants, incorrects ou obsol\(‘etes. dpkg sugg\(‘ere une mani\(‘ere de les corriger.
--update-avail [fichier-Paquets]
--merge-avail [fichier-Paquets] Met \(‘a jour l’information de dpkg et de dselect sur les paquets disponibles. L’action --merge-avail combine les informations anciennes avec celles qui proviennent du fichier fichier-Packages. L’action --update-avail remplace les informations anciennes par celles qui proviennent du fichier fichier-Packages. Le fichier fichier-Packages distribu\(’e avec Debian est appel\(’e simplement \(Fo Packages \(Fc. Si le param\(‘etre fichier-Packages est manquant ou est nomm\(’e \(Fo - \(Fc, alors, il sera lu \(‘a partir de l’entr\(’ee standard (depuis dpkg 1.17.7). dpkg garde son propre enregistrement des paquets disponibles dans /var/lib/dpkg/available.
Une simple commande permettant de r\(’ecup\(’erer et mettre \(‘a jour le fichier available est dselect update. Veuillez noter que ce fichier est \(‘a peu pr\(‘es inutile si vous n’utilisez pas dselect mais une interface bas\(’ee sur APT. APT contient en effet son propre m\(’ecanisme pour suivre les paquets disponibles.
-A, --record-avail fichier-paquet...
Met \(‘a jour l’information de dpkg et de dselect sur les paquets disponibles avec les informations qui proviennent de fichier-paquet. Si l’option --recursive ou -R est utilis\(’ee, fichier-paquet doit indiquer un r\(’epertoire.
--forget-old-unavail
D\(’esormais obsol\(‘ete et sans effet car dpkg oublie automatiquement les paquets d\(’esinstall\(’es qui ne sont pas disponibles depuis (dpkg 1.15.4), mais seulement ceux qui ne contiennent pas d’informations pour l’utilisateur comme les s\(’elections de paquets.
--clear-avail
Efface les renseignements existants sur les paquets disponibles.
--get-selections [motif-de-nom-de-paquet...]
Obtient la liste des s\(’elections de paquets et l’envoie sur la sortie standard. Sans un motif, les paquets non install\(’es (c’est-\(‘a-dire ceux qui ont \(’et\(’e pr\(’ec\(’edemment purg\(’es) ne seront pas affich\(’es.
--set-selections
Modifie la liste des s\(’elections des paquets en lisant un fichier sur l’entr\(’ee standard. Le format de ce fichier doit \(^etre de la forme \(Fo paquet \(’etat \(Fc, o\(‘u \(’etat vaut install, hold, deinstall ou purge. Les lignes vides ou les lignes de commentaires d\(’ebutant par \(Fo # \(Fc sont autoris\(’ees.
Le fichier available doit \(^etre \(‘a jour pour que cette commande soit utile, autrement des paquets inconnus seront ignor\(’es avec un avertissement. Veuillez consultez les commandes --update-avail et --merge-avail pour plus d’informations.
--clear-selections
Met l’\(’etat de chaque paquet non essentiel \(‘a \(Fo deinstall \(Fc (depuis dpkg 1.13.18). Il faut utiliser cette option juste avant --set-selections, pour d\(’esinstaller les paquets qui ne sont pas affich\(’es par --set-selections.
--yet-to-unpack
Recherche les paquets qui ont \(’et\(’e s\(’electionn\(’es pour l’installation, mais qui, pour une raison quelconque, ne sont pas encore install\(’es.
Note : cette commande utilise \(‘a la fois le fichier disponible et les s\(’elections de paquets.
--predep-package
Affiche un fichier unique qui est la cible d’une ou plusieurs pr\(’e-d\(’ependances correspondantes et n’a lui-m\(^eme pas de pr\(’e-d\(’ependances insatisfaites.
Si un tel paquet est pr\(’esent, l’affiche comme entr\(’ee du fichier Packages, et il peut \(^etre manipul\(’e comme il se doit.
Note : cette commande utilise \(‘a la fois le fichier disponible et les s\(’elections de paquets.
Renvoie 0 si un paquet est affich\(’e, 1 quand il n’y a pas de paquet ad\(’equat disponible et 2 en cas d’erreur.
--add-architecture architecture
Ajoute architecture \(‘a la liste d’architectures pour lesquelles les paquets peuvent \(^etre install\(’es sans utiliser --force-architecture (depuis dpkg 1.16.2). L’architecture pour laquelle dpkg est compil\(’e (c’est-\(‘a-dire ce qu’affiche --print-architecture) est toujours incluse dans cette liste.
--remove-architecture architecture
Retire architecture de la liste d’architectures pour lesquelles les paquets peuvent \(^etre install\(’es sans utiliser --force-architecture (depuis dpkg 1.16.2). Si cette architecture est actuellement utilis\(’ee dans la base de donn\(’ees, cette op\(’eration sera rejet\(’ee, sauf si --force-architecture est utilis\(’e. L’architecture pour laquelle dpkg est compil\(’e (c’est-\(‘a-dire ce qu’affiche --print-architecture) ne peut jamais \(^etre retir\(’ee de cette liste.
--print-architecture
Affiche l’architecture des paquets install\(’es (par exemple, \(Fo i386 \(Fc).
--print-foreign-architectures
Affiche la liste, \(‘a raison d’une par ligne, des architectures suppl\(’ementaires pour lesquelles dpkg est autoris\(’e \(‘a installer des paquets (depuis dpkg 1.16.2).
--assert=fonction
D\(’eclare que dpkg prend en charge la fonction requise. Renvoie 0 si la fonction est compl\(‘etement prise en charge, 1 si la fonction est reconnue mais que dpkg ne peut pas encore fournir sa prise en charge, et 2 si la fonction est inconnue. La liste actuelle des fonctions d\(’eclarables est :
support-predepends
G\(‘ere le champ Pre-Depends (depuis dpkg 1.1.0).
working-epoch
G\(‘ere les \(Fo epochs \(Fc dans les cha\(^ines de version (depuis dpkg 1.4.0.7).
longs-noms-de-fichier
G\(‘ere les longs noms de fichier dans les archives deb(5) (depuis dpkg 1.4.1.17).
multi-conrep
G\(‘ere plusieurs Conflicts et Replaces (depuis dpkg 1.4.1.19).
multi-arch
G\(‘ere les champs et les s\(’emantiques multi-architectures (depuis dpkg 1.16.2).
versioned-provides
G\(‘ere les Provides versionn\(’es (depuis dpkg 1.17.11).
--validate-cha\(^ine-quelque-chose
Valide que la cha\(^ine quelque-chose a une syntaxe correcte (depuis dpkg 1.18.16). Renvoie 0 si la cha\(^ine est valable, 1 si la cha\(^ine n’est pas valable mais pourrait \(^etre accept\(’e dans des contextes tol\(’erants, et 2 si la cha\(^ine n’est pas valable. La liste actuelle des quelque-choses acceptables est :
pkgname
Valide le nom de paquet donn\(’e (depuis dpkg 1.18.16).
trigname
Valide le nom d’action diff\(’er\(’ee donn\(’e (depuis dpkg 1.18.16).
archname
Valide le nom d’architecture donn\(’e (depuis dpkg 1.18.16).
version
Valide la version donn\(’ee (depuis dpkg 1.18.16).
--compare-versions ver1 op ver2
Compare des num\(&#146;eros de version, o\(&#145;u op est un op\(&#146;erateur binaire. dpkg renvoie \(Fo true \(Fc (0) si la condition sp\(&#146;ecifi\(&#146;ee est v\(&#146;erifi\(&#146;ee, et renvoie \(Fo false \(Fc (1) dans le cas contraire. Il y a deux groupes d’op\(&#146;erateurs ; ils diff\(&#145;erent par leur fa\(,con de traiter l’absence de ver1 ou de ver2. Pour les op\(&#146;erateurs suivants, lt le eq ne ge gt, l’absence d’une version est consid\(&#146;er\(&#146;ee comme inf\(&#146;erieure \(&#145;a toute version ; pour les op\(&#146;erateurs lt-nl le-nl ge-nl gt-nl, l’absence d’une version est consid\(&#146;er\(&#146;ee comme sup\(&#146;erieure \(&#145;a toute version. Les op\(&#146;erateurs < << <= = >= >> > ne sont fournis que pour la compatibilit\(&#146;e avec la syntaxe du fichier de contr\(^ole. Les op\(&#146;erateurs < et > sont obsol\(&#145;etes et ne devraient pas \(^etre utilis\(&#146;es du fait d’une s\(&#146;emantique pas claire. Comme illustration, 0.1< 0.1 est \(&#146;evalu\(&#146;ee \(&#145;a vrai.
-?, --help Affiche un court message d’aide.
--force-help
Donne des renseignements sur les options --force-quelque-chose.
-Dh, --debug=help
Donne des renseignements sur les options de d\(&#146;ebogage.
--version
Affiche la version de dpkg.
dpkg-deb actions
Voyez dpkg-deb(1) pour des renseignements suppl\(&#146;ementaires sur les actions suivantes.
-b, --build r\(&#146;epertoire [archive|r\(&#146;epertoire]
    Construit un paquet deb.
-c, --contents archive
    Liste le contenu d’un paquet deb.
-e, --control archive [r\(&#146;epertoire]
    Extrait les informations de contr\(^ole d’un paquet.
-x, --extract archive r\(&#146;epertoire
    Extrait et affiche les fichiers contenus dans un paquet.
-X, --vextract archive r\(&#146;epertoire
    Extrait et affiche les noms de fichiers contenus dans un
    paquet.
-f, --field archive [champ de contr\(^ole] ...
    Affiche le(s) champ(s) de contr\(^ole d’un paquet.
--ctrl-tarfile archive
    Produit le contenu du fichier tar de contr\(^ole d’un paquet Debian.
--fsys-tarfile archive
    Produit le contenu du fichier tar du syst\(&#145;eme de fichiers d’un
    paquet Debian.
-I, --info archive [fichier de contr\(^ole]
    Affiche des renseignements sur un paquet.
dpkg-query actions
Voyez dpkg-query(1) pour davantage d’explications sur les actions suivantes.

-l, --list motif-du-nom-de-paquet ... Affiche la liste des paquets qui correspondent au motif. -s, --status nom-du-paquet ... Donne l’\(&#146;etat du paquet indiqu\(&#146;e. -L, --listfiles nom-du-paquet ... Affiche la liste des fichiers install\(&#146;es qui appartiennent \(&#145;a paquet. -S, --search motif-du-fichier-\(&#145;a-rechercher ... Recherche un fichier dans les paquets install\(&#146;es. -p, --print-avail nom-du-paquet Affiche les informations trouv\(&#146;ees dans /var/lib/dpkg/available \(&#145;a propos de paquet. Les utilisateurs des interfaces \(&#145;a APT devraient plut\(^ot utiliser apt-cache show nom-du-paquet.

OPTIONS

On peut sp\(&#146;ecifier toutes les options \(&#145;a la fois sur la ligne de commande, dans le fichier de configuration de dpkg, /etc/dpkg/dpkg.cfg ou dans les fragments de fichiers du r\(&#146;epertoire de configuration /etc/dpkg/dpkg.cfg.d/ (avec un nom qui respecte le motif \(Fo [0-9a-zA-Z_-]* \(Fc). Chaque ligne de ce fichier est soit une option (identique \(&#145;a une option en ligne de commande mais sans tirets initiaux), soit un commentaire, commen\(,cant par \(Fo # \(Fc.
--abort-after=nombre
Modifie le nombre d’erreurs au del\(&#145;a duquel dpkg s’arr\(^ete. Il est par d\(&#146;efaut \(&#146;egal \(&#145;a 50.
-B, --auto-deconfigure
Quand un paquet est supprim\(&#146;e, il peut arriver qu’un paquet install\(&#146;e d\(&#146;ependait du paquet supprim\(&#146;e. En sp\(&#146;ecifiant cette option, on obtient la d\(&#146;econfiguration automatique du paquet qui d\(&#146;ependait du paquet supprim\(&#146;e.
-Doctal, --debug=octal
Demande de d\(&#146;ebogage. octal est form\(&#146;e en faisant un \(Fo ou \(Fc logique entre des valeurs souhait\(&#146;ees appartenant \(&#145;a la liste ci-dessous (notez que ces valeurs pourront changer dans les prochaines versions). -Dh ou --debug=help affiche ces valeurs de d\(&#146;ebogage.
nombre description
1 Informations de progression
en g\(&#146;en\(&#146;eral utiles
2 Appel et \(&#146;etat des scripts du responsable
10 Affichage pour chaque fichier trait\(&#146;e
100 De nombreux affichages pour chaque fichier
trait\(&#146;e
20 Affichage pour chaque fichier de configuration
200 De nombreux affichages pour chaque fichier
de configuration
40 D\(&#146;ependances et conflits
400 De nombreuses sorties pour les d\(&#146;ependances
et les conflits 10000 Sortie sur l’activation et le traitement des actions diff\(&#146;er\(&#146;ees 20000 De nombreuses sorties sur les actions diff\(&#146;er\(&#146;ees 40000 Quantit\(&#146;e stupide de sorties sur les actions diff\(&#146;er\(&#146;ees
1000 Beaucoup de radotage \(&#145;a propos, par exemple, du r\(&#146;epertoire
dpkg/info
2000 Quantit\(&#146;e stupide de radotage
--force-quelque-chose
--no-force-quelque-chose, --refuse-quelque-chose Forcer ou refuser (no-force et refuse signifient la m\(^eme chose) de faire quelque chose. quelque-chose est une liste d’actions s\(&#146;epar\(&#146;ees par des virgules, d\(&#146;ecrites ci-apr\(&#145;es. --force-help affiche un message qui les d\(&#146;ecrit. Les actions marqu\(&#146;ees d’un (*) sont forc\(&#146;ees par d\(&#146;efaut.
Avertissement : ces options sont principalement destin\(&#146;ees aux experts. Un usage auquel manque la pleine compr\(&#146;ehension de leurs effets peut casser le syst\(&#145;eme entier.
all : Met en \(oeuvre (ou pas) toutes les options de for\(,cage.
downgrade(*) : Installe un paquet, m\(^eme si une version plus r\(&#146;ecente du paquet est d\(&#146;ej\(&#145;a install\(&#146;ee.
Avertissement : pour l’instant, dpkg ne recherche pas les d\(&#146;ependances lors d’un retour \(&#145;a une version inf\(&#146;erieure d’un paquet ; il ne vous pr\(&#146;eviendra pas si la version choisie casse les d\(&#146;ependances d’un autre paquet. Cela peut avoir de s\(&#146;erieuses cons\(&#146;equences ; et si l’on revient \(&#145;a des versions ant\(&#146;erieures des programmes essentiels du syst\(&#145;eme, cela peut rendre votre syst\(&#145;eme inutilisable. N’utiliser qu’avec pr\(&#146;ecaution.
configure-any : configurer aussi les paquets d\(&#146;epaquet\(&#146;es mais non configur\(&#146;es dont d\(&#146;epend le paquet en question.
hold: Allow automatic installs, upgrades or removals of packages even when marked to be on \(lqhold\(rq. Note: This does not prevent these actions when requested explicitly.
remove-reinstreq : supprimer un paquet, m\(^eme d\(&#146;efectueux et marqu\(&#146;e comme demandant une r\(&#146;einstallation. Il se peut, d\(&#145;es lors, que des \(&#146;el\(&#146;ements du paquet restent dans le syst\(&#145;eme et soient oubli\(&#146;es par dpkg.
remove-essential : supprimer un paquet m\(^eme s’il est consid\(&#146;er\(&#146;e comme indispensable. Les paquets \(Fo Essential \(Fc comportent les commandes Unix les plus fondamentales et les enlever peut casser le syst\(&#145;eme entier. Il faut utiliser cette option avec prudence.
depends : changer tous les probl\(&#145;emes de d\(&#146;ependance en avertissements. Cela affecte les champs Pre-Depends et Depends.
depends-version : ignorer les versions dans les questions de d\(&#146;ependance.Cela affecte les champs Pre-Depends et Depends.
breaks : forcer l’installation, m\(^eme si cela risque de casser un autre paquet (depuis dpkg 1.14.6). Cela affecte le champ Breaks.
conflicts : installer un paquet, m\(^eme s’il est en conflit avec un autre paquet. C’est dangereux car habituellement cela produit le remplacement de certains fichiers. Cela affecte le champ Conflicts.
confmiss : toujours installer le fichier de configuration manquant sans rien demander. Cette op\(&#146;eration est dangereuse, puisque les changements apport\(&#146;es au fichier ne seront pas pr\(&#146;eserv\(&#146;es (suppression).
confnew : quand un fichier de configuration a \(&#146;et\(&#146;e modifi\(&#146;e et que la version dans le paquet a chang\(&#146;e, toujours installer la nouvelle version sans rien demander, sauf si l’option --force-confdef est aussi pr\(&#146;esente, auquel cas l’action par d\(&#146;efaut est choisie.
confold : quand un fichier de configuration a \(&#146;et\(&#146;e modifi\(&#146;e et que la version du paquet a chang\(&#146;e, garder l’ancienne version sans rien demander, sauf si l’option --force-confdef est aussi pr\(&#146;esente, auquel cas l’action par d\(&#146;efaut est choisie.
confdef : quand un fichier de configuration a \(&#146;et\(&#146;e modifi\(&#146;e et que la version du paquet a chang\(&#146;e, utilise toujours l’action par d\(&#146;efaut, de mani\(&#145;ere non interactive. Quand il n’y a pas d’action par d\(&#146;efaut, la commande s’arr\(^ete et interroge l’utilisateur, \(&#145;a moins que l’option --force-confnew ou l’option --force-confold n’ait \(&#146;et\(&#146;e donn\(&#146;ee, auquel cas elle se sert de ces options pour d\(&#146;eterminer ce qu’il faut faire.
confask : si un fichier de configuration a \(&#146;et\(&#146;e modifi\(&#146;e, propose de le remplacer avec la version du paquet, m\(^eme si celle-ci n’a pas chang\(&#146;e (depuis dpkg 1.15.8). Si l’une des options --force-confmiss, --force-confnew, --force-confold, ou --force-confdef est \(&#146;egalement mentionn\(&#146;ee, elle d\(&#146;eterminera l’action finalement utilis\(&#146;ee.
overwrite : remplacer un fichier par un fichier d’un autre paquet.
overwrite-dir : remplacer un r\(&#146;epertoire d’un paquet par le fichier d’un autre paquet.
overwrite-diverted : remplacer un fichier d\(&#146;etourn\(&#146;e avec une version non d\(&#146;etourn\(&#146;ee.
statoverride-add : remplacer une d\(&#146;erogation d’\(&#146;etat existante lors de son ajout (depuis dpkg 1.19.5)
statoverride-remove : ignorer l’absence de d\(&#146;erogation d’\(&#146;etat lors de sa suppression (depuis dpkg 1.19.5).
security-mac(*) : utiliser une s\(&#146;ecurit\(&#146;e bas\(&#146;ee sur le contr\(^ole d’acc\(&#145;es obligatoire (Mandatory Access Controls - MAC) sp\(&#146;ecifique \(&#145;a la plateforme lors de l’installation de fichiers dans le syst\(&#145;emes de fichiers (depuis dpkg 1.19.5). Sur les syst\(&#145;emes Linux, la mise en \(oeuvre utilise SELinux.
unsafe-io : ne pas effectuer d’action d’entr\(&#146;ee/sortie non s\(^ure lors de la d\(&#146;ecompression (depuis dpkg 1.15.8.6). Cela implique actuellement de ne pas synchroniser le syst\(&#145;eme de fichiers avant le renommage de fichiers, ce qui est une cause connue de d\(&#146;egradation des performances sur certains syst\(&#145;emes, en g\(&#146;en\(&#146;eral ceux qui, peu fiables, ont besoin d’actions s\(^ures pour \(&#146;eviter de terminer avec des fichiers de taille vide en cas d’interruption inopin\(&#146;ee.
Note : pour ext4, le principal concern\(&#146;e, il est sugg\(&#146;er\(&#146;e de plut\(^ot utiliser l’option de montage nodelalloc, qui corrigera \(&#145;a la fois la d\(&#146;egradation des performances et les probl\(&#145;emes de s\(&#146;ecurit\(&#146;e des donn\(&#146;ees. Elle permet notamment d’\(&#146;eviter de terminer avec des fichiers vides lors des arr\(^ets brutaux pour tout logiciel qui ne synchronise pas le syst\(&#145;eme de fichiers avant chaque renommage.
Avertissement : l’utilisation de cette option peut am\(&#146;eliorer la performance mais augmente le risque de perte de donn\(&#146;ees. Elle est donc \(&#145;a utiliser avec pr\(&#146;ecautions.
script-chrootless : ex\(&#146;ecuter les scripts du responsable sans cr\(&#146;eer de chroot(2) dans instdir m\(^eme si le paquet ne g\(&#145;ere pas ce mode d’op\(&#146;eration (depuis dpkg 1.18.5).
Avertissement : cela peut d\(&#146;etruire le syst\(&#145;eme h\(^ote, utilisez avec des pr\(&#146;ecautions extr\(^emes.
architecture : traiter m\(^eme les paquets sans architecture ou avec une architecture incorrecte.
bad-version : traiter m\(^eme les paquets dont la version est incorrecte (depuis dpkg 1.16.1).
bad-path : programmes importants non visibles par la variable PATH, ce qui va poser des probl\(&#145;emes.
not-root : tenter de (d\(&#146;es)installer m\(^eme sans \(^etre root.
bad-verify : installer un paquet m\(^eme si la v\(&#146;erification de son authenticit\(&#146;e a \(&#146;echou\(&#146;e.
--ignore-depends=paquet,...
Ne tient pas compte de la v\(&#146;erification des d\(&#146;ependances pour les paquets sp\(&#146;ecifi\(&#146;es (en fait, la v\(&#146;erification est faite mais on ne donne rien d’autre que des avertissements). Cela affecte les champs Pre-Depends, Depends et Breaks.
--no-act, --dry-run, --simulate
Faire tout ce qui doit \(^etre fait, mais n’\(&#146;ecrire aucune modification. On utilise cette option pour voir ce qui se passe sans modifier quoi que ce soit.
Assurez-vous de donner l’option --no-act avant le param\(&#145;etre action, sinon des r\(&#146;esultats f\(^acheux sont probables. Par exemple, la commande dpkg --purge foo --no-act purge d’abord le paquet foo et essaie ensuite de purger le paquet --no-act, m\(^eme si vous comptiez qu’elle ne ferait rien du tout.
-R, --recursive
Traite r\(&#146;ecursivement tous les simples fichiers qui correspondent au motif *.deb et qui se trouvent dans les r\(&#146;epertoires et sous-r\(&#146;epertoires sp\(&#146;ecifi\(&#146;es. On peut utiliser cette option avec les actions -i, -A, --install, --unpack et --record-avail.
-G Ne pas installer un paquet si une version plus r\(&#146;ecente de ce paquet est d\(&#146;ej\(&#145;a install\(&#146;ee. C’est un alias pour --refuse-downgrade.
--admindir=r\(&#146;epertoire
Fixe le r\(&#146;epertoire d’administration \(&#145;a r\(&#146;epertoire. Ce r\(&#146;epertoire contient de nombreux fichiers donnant des informations au sujet de l’\(&#146;etat des paquets install\(&#146;es ou non, etc. (Le r\(&#146;epertoire par d\(&#146;efaut est /var/lib/dpkg)
--instdir=r\(&#146;epertoire
Fixe le r\(&#146;epertoire d’installation qui indique o\(&#145;u les paquets vont \(^etre install\(&#146;es. instdir est aussi le nom du r\(&#146;epertoire indiqu\(&#146;e \(&#145;a chroot(2) avant que ne soient lanc\(&#146;es les scripts d’installation, ce qui signifie que ces scripts voient instdir comme r\(&#146;epertoire racine. Le r\(&#146;epertoire par d\(&#146;efaut est \(Fo / \(Fc.
--root=r\(&#146;epertoire
Fixe le r\(&#146;epertoire racine \(&#145;a r\(&#146;epertoire ce qui fixe le r\(&#146;epertoire d’installation \(&#145;a \(Fo r\(&#146;epertoire \(Fc et le r\(&#146;epertoire d’administration \(&#145;a \(Fo r\(&#146;epertoire/var/lib/dpkg \(Fc.
-O, --selected-only
Traiter seulement les paquets qui sont s\(&#146;electionn\(&#146;es pour l’installation. La s\(&#146;election est r\(&#146;eellement faite par dselect ou par dpkg quand ils manipulent les paquets. Par exemple, quand un paquet est supprim\(&#146;e, il est marqu\(&#146;e comme ayant \(&#146;et\(&#146;e s\(&#146;electionn\(&#146;e pour une d\(&#146;esinstallation.
-E, --skip-same-version
Ne pas installer le paquet si la m\(^eme version du paquet est d\(&#146;ej\(&#145;a install\(&#146;ee.
--pre-invoke=commande
--post-invoke=commande Programme l’ex\(&#146;ecution de commande \(&#145;a l’aide \(Fo sh -c \(Fc avant ou apr\(&#145;es l’ex\(&#146;ecution de dpkg pour les actions unpack, configure, install, triggers-only, remove, purge, add-architecture et remove-architecture (depuis dpkg 1.15.4 ; les actions add-architecture et remove-architecture depuis dpkg 1.17.19). Cette option peut \(^etre utilis\(&#146;ee plusieurs fois. L’ordre dans lequel les options multiples sont indiqu\(&#146;ees sera pr\(&#146;eserv\(&#146;e et celles indiqu\(&#146;ees dans le fichier de configuration auront la priorit\(&#146;e. La variable d’environnement DPKG_HOOK_ACTION est utilis\(&#146;ee pour indiquer aux scripts utilis\(&#146;es quelle est l’action actuelle de dpkg. Note : les interfaces de dpkg peuvent l’appeler plusieurs fois \(&#145;a chaque invocation, ce qui peut provoquer l’ex\(&#146;ecution des \(Fo hooks \(Fc plus souvent que pr\(&#146;evu.
--path-exclude=motif-global
--path-include=motif-global Utilise motif-global comme filtre de chemins, soit en excluant, soit en r\(&#146;e-incluant des chemins pr\(&#146;ec\(&#146;edemment exclus, correspondant au motif indiqu\(&#146;e, pendant l’installation (depuis dpkg 1.15.8).
Attention : d\(&#146;ependre des chemins exclus peut enti\(&#145;erement casser le syst\(&#145;eme. Ce r\(&#146;eglage doit donc \(^etre utilis\(&#146;e avec pr\(&#146;ecautions.
Les motifs globaux utilisent les m\(^emes caract\(&#145;eres joker que le shell o\(&#145;u \(Fo * \(Fc correspond \(&#145;a une s\(&#146;equence quelconque de caract\(&#145;eres, y compris une cha\(^ine vide ou le caract\(&#145;ere \(Fo / \(Fc. Ainsi, \(Fo /usr/*/READ* \(Fc comportera \(Fo /usr/share/doc/package/README \(Fc. Comme toujours, le caract\(&#145;ere \(Fo ? \(Fc correspond \(&#145;a un caract\(&#145;ere quelconque (y compris \(Fo / \(Fc). Le caract\(&#145;ere \(Fo [ \(Fc marque le d\(&#146;ebut d’une classe de caract\(&#145;eres, qui contient une liste de caract\(&#145;eres, s\(&#146;eries de caract\(&#145;eres ou compl\(&#146;ements de s\(&#146;eries. Veuillez consulter glob(7) pour plus d’informations \(&#145;a propos des correspondances globales. Note : l’impl\(&#146;ementation actuelle pourrait r\(&#146;e-inclure plus de r\(&#146;epertoires et liens symboliques que n\(&#146;ecessaire, par souci de s\(&#146;ecurit\(&#146;e et pour \(&#146;eviter des \(&#146;echecs possibles de d\(&#146;ecompression. Des modifications \(&#145;a venir pourraient changer cela.
Cela peut servir \(&#145;a exclure tous les chemins sauf certains sp\(&#146;ecifiques. Un cas classique d’utilisation est :
--path-exclude=/usr/share/doc/*
--path-include=/usr/share/doc/*/copyright
qui permet de supprimer tous les fichiers de documentation sauf les fichiers de \(Fo copyright \(Fc.
Ces deux options peuvent \(^etre utilis\(&#146;ees plusieurs fois et \(&#146;eventuellement \(^etre altern\(&#146;ees entre elles. Les deux sont trait\(&#146;ees dans l’ordre indiqu\(&#146;e : la derni\(&#145;ere r\(&#145;egle correspondant \(&#145;a un fichier donn\(&#146;e est alors celle qui sera utilis\(&#146;ee.
Les filtres sont appliqu\(&#146;es lors du d\(&#146;epaquetage des paquets binaires et, en tant que tel, ont seulement connaissance du type des objets qui sont en cours de filtrage (par exemple un fichier ordinaire ou un r\(&#146;epertoire) et n’ont pas de visibilit\(&#146;e des objets \(&#145;a venir. Comme ces filtres ont des effets secondaires (\(&#145;a la diff\(&#146;erence des filtres de find(1)), l’exclusion d’un chemin pr\(&#146;ecis qui se trouve \(^etre un objet r\(&#146;epertoire, comme /usr/share/doc, n’aura pas le r\(&#146;esultat d\(&#146;esir\(&#146;e, et seul ce chemin sera exclu (et qui pourrait \(^etre r\(&#146;eint\(&#146;egr\(&#146;e automatiquement si le code en voit la n\(&#146;ecessit\(&#146;e).Le d\(&#146;epaquetage de tous les fichiers suivants renferm\(&#146;es par ce r\(&#146;epertoire \(&#146;echouera.
Astuce : Assurez-vous que les \(Fo globs \(Fc ne sont pas d\(&#146;evelopp\(&#146;es par le shell.
--verify-format nom-de-format
D\(&#146;efinit le format de sortie de la commande --verify (depuis dpkg 1.17.2).
Le seul format de sortie g\(&#146;er\(&#146;e actuellement est rpm, qui consiste en une ligne par chemin dont la v\(&#146;erification a \(&#146;echou\(&#146;e. Les lignes d\(&#146;ebutent par 9 caract\(&#145;eres pour signaler les r\(&#146;esultats d’une v\(&#146;erification sp\(&#146;ecifique, un \(Fo ? \(Fc implique que la v\(&#146;erification ne peut \(^etre r\(&#146;ealis\(&#146;ee (absence de prise en charge, droit d’acc\(&#145;es de fichier, etc), \(Fo . \(Fc implique que la v\(&#146;erification est pass\(&#146;ee et un caract\(&#145;ere alphanum\(&#146;erique implique qu’une v\(&#146;erification sp\(&#146;ecifique a \(&#146;echou\(&#146;e ; l’\(&#146;echec de v\(&#146;erification md5sum est identifi\(&#146;ee par un \(Fo 5 \(Fc en troisi\(&#145;eme caract\(&#145;ere. La ligne continue par une espace et un caract\(&#145;ere d’attribut (comme \(Fo c \(Fc pour conffiles - fichiers de configuration), une autre espace et le nom de chemin.
--status-fd n
Envoie un \(&#146;etat du paquet compr\(&#146;ehensible par la machine et met \(&#145;a jour cette information dans le descripteur de fichier n. Cette option peut \(^etre sp\(&#146;ecifi\(&#146;ee plusieurs fois. L’information est g\(&#146;en\(&#146;eralement constitu\(&#146;ee d’un enregistrement par ligne, dans l’une des formes suivantes :
status: paquet: \(&#146;etat
L’\(&#146;etat du paquet a chang\(&#146;e ; l’\(&#146;etat est tel que dans le fichier d’\(&#146;etat ( \(Fostatus file \(Fc).
status: paquet : error : message-d’erreur-complet
Une erreur s’est produite. Toutes les lignes suppl\(&#146;ementaires \(&#146;eventuelles dans message-d’erreur-complet seront converties en espaces avant affichage.
status: fichier : conffile-prompt : ’real-old’ ’real-new useredited distedited
Une question pour un fichier de configuration va \(^etre pos\(&#146;ee \(&#145;a l’utilisateur.
processing: phase: paquet
Envoy\(&#146;e juste avant le d\(&#146;ebut du traitement d’une phase. Les phases sont upgrade, install (les deux sont envoy\(&#146;es avant le d\(&#146;epaquetage), configure, trigproc, disappear, remove, purge.
--status-logger=commande
Envoie un \(&#146;etat du paquet compr\(&#146;ehensible par la machine et met \(&#145;a jour l’information de progression sur l’entr\(&#146;ee standard du processeur de commandes command, \(&#145;a ex\(&#146;ecuter avec \(Fo sh -c \(Fc (depuis dpkg 1.16.0). Cette option peut \(^etre sp\(&#146;ecifi\(&#146;ee plusieurs fois. Le format d’affichage utilis\(&#146;e est le m\(^eme que celui de --status-fd.
--log=fichier
Enregistre les mises \(&#145;a jour et actions des changements d’\(&#146;etat dans fichier plut\(^ot que dans le /var/log/dpkg.log par d\(&#146;efaut. Si l’option est pass\(&#146;ee plusieurs fois, le dernier nom de fichier est utilis\(&#146;e. Les messages du journal ont cette forme :
AAAA-MM-JJ HH:MM:SS startup type commande
Pour chaque invocation de dpkg o\(&#145;u type est archives (avec une commande unpack ou install) ou packages (avec une commande configure, triggers-only, remove ou purge).
AAAA-MM-JJ HH:MM:SS status \(&#146;etat paquet version-install\(&#146;ee
Pour les mises \(&#145;a jour des changements d’\(&#146;etat.
AAAA-MM-JJ HH:MM:SS action paquet version-install\(&#146;ee version-disponible
Pour les actions o\(&#145;u action est install, upgrade, configure, trigproc, disappear, remove ou purge.
AAAA-MM-JJ HH:MM:SS conffile fichier d\(&#146;ecision
Pour les changements du fichier de configuration o\(&#145;u d\(&#146;ecision est install ou keep.
--no-pager
D\(&#146;esactive l’utilisation d’un afficheur pour montrer les informations (depuis dpkg 1.19.2).
--no-debsig
Ne pas tenter de v\(&#146;erifier la signature des paquets.
--no-triggers
Durant ce traitement, ne pas lancer d’actions diff\(&#146;er\(&#146;ees (depuis dpkg 1.14.17), mais les activations seront toujours enregistr\(&#146;ees. S’il est utilis\(&#146;e avec --configure paquet ou --triggers-only paquet alors le postinst du paquet sera toujours ex\(&#146;ecut\(&#146;e m\(^eme si seule l’ex\(&#146;ecution d’une action diff\(&#146;er\(&#146;ee est n\(&#146;ecessaire. L’utilisation de cette option peut laisser des paquets dans les mauvais \(&#146;etats triggers-awaited et triggers-pending. Cela peut \(^etre corrig\(&#146;e plus tard en ex\(&#146;ecutant dpkg --configure --pending.
--triggers
Annule un pr\(&#146;ec\(&#146;edent --no-triggers (depuis dpkg 1.14.17).

CODE DE SORTIE

0 L’action demand\(&#146;ee s’est correctement d\(&#146;eroul\(&#146;ee. Ou bien une commande de v\(&#146;erification ou de d\(&#146;eclaration renvoie \(Fo true \(Fc.
1 Une commande de v\(&#146;erification ou de d\(&#146;eclaration renvoie \(Fo false \(Fc.
2 Erreur fatale ou irr\(&#146;ecup\(&#146;erable due \(&#145;a l’utilisation d’une ligne de commande non valable, ou interactions avec le syst\(&#145;eme, telles que des acc\(&#145;es \(&#145;a la base de donn\(&#146;ees, des allocations de m\(&#146;emoire, etc.

ENVIRONNEMENT

Environnement externe

PATH Cette variable devrait \(^etre d\(&#146;efinie dans l’environnement et pointer vers les chemins du syst\(&#145;eme o\(&#145;u plusieurs programmes requis devraient se trouver. Si la variable n’est pas d\(&#146;efinie ou si les programmes ne sont pas trouv\(&#146;es, dpkg s’arr\(^ete.
HOME Si cette option est utilis\(&#146;ee, dpkg utilisera le r\(&#146;epertoire indiqu\(&#146;e pour lire le fichier de configuration propre \(&#145;a l’utilisateur.
TMPDIR Si cette option est utilis\(&#146;ee, dpkg utilisera le r\(&#146;epertoire indiqu\(&#146;e pour cr\(&#146;eer les fichiers et r\(&#146;epertoires temporaires.
SHELL Le programme ex\(&#146;ecut\(&#146;e par dpkg quand il lance un nouvel interpr\(&#146;eteur de commandes interactif ou lance une commande avec le shell.
PAGER DPKG_PAGER The program dpkg will execute when running a pager, which will be executed with \(Fo$SHELL -c\(Fc, for example when displaying the conffile differences. If SHELL is not set, \(Fosh\(Fc will be used instead. The DPKG_PAGER overrides the PAGER environment variable (since dpkg 1.19.2).
DPKG_COLORS
D\(&#146;efinit le mode de couleur (depuis dpkg 1.18.5). Les valeurs actuellement accept\(&#146;ees sont auto (par d\(&#146;efaut), always et never.
DPKG_FORCE
D\(&#146;efinit les drapeaux de for\(,cage (depuis dpkg 1.19.5). Quand cette variable est pr\(&#146;esente, aucune des options internes de for\(,cage par d\(&#146;efaut ne sera appliqu\(&#146;ee. Si la variable est pr\(&#146;esente mais vide, tous les drapeaux de for\(,cage seront d\(&#146;esactiv\(&#146;es.
DPKG_ADMINDIR
If set and the --admindir or --root options have not been specified, it will be used as the dpkg administrative directory (since dpkg 1.20.0).
DPKG_FRONTEND_LOCKED
D\(&#146;efinie par une interface de gestion de paquets pour notifier \(&#145;a dpkg qu’il ne devrait pas obtenir le verrou d’interface (dpkg 1.19.1).

Environnement interne

LESS D\(&#146;efinie par dpkg \(&#145;a \(Fo -FRSXMQ \(Fc, si ce n’est pas d\(&#146;ej\(&#145;a configur\(&#146;e, lors du lancement d’un afficheur (depuis dpkg 1.19.2). Pour modifier le comportement par d\(&#146;efaut, cette variable peut \(^etre configur\(&#146;ee \(&#145;a une autre valeur y compris une cha\(^ine vide ; alternativement, les variables PAGER ou DPKG_PAGER peuvent \(^etre r\(&#146;egl\(&#146;ees pour d\(&#146;esactiver des options particuli\(&#145;eres avec \(Fo-+\(Fc, par exemple DPKG_PAGER="less -+F".
DPKG_ROOT
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable pour indiquer quelle installation activer (depuis dpkg 1.18.5). La valeur est destin\(&#146;ee \(&#145;a \(^etre ajout\(&#146;ee avant n’importe quel chemin sur lequel les scripts du responsable agissent. Pendant une op\(&#146;eration normale, cette variable est vide. Lors de l’installation de paquets dans un instdir diff\(&#146;erent, dpkg invoque normalement les scripts du responsable avec chroot(2) et laisse cette variable vide, mais si --force-script-chrootless est indiqu\(&#146;e, alors, l’appel de chroot(2) est ignor\(&#146;e et instdir n’est pas vide.
DPKG_ADMINDIR
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable, pour indiquer le r\(&#146;epertoire d’administration \(&#145;a utiliser (depuis dpkg 1.16.0). Cette variable est toujours fix\(&#146;ee \(&#145;a la valeur actuelle de --admindir.
DPKG_FORCE
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du sous-processus pour tous les noms d’options de for\(,cage actuellement activ\(&#146;ees s\(&#146;epar\(&#146;es par des virgules (depuis dpkg 1.19.5).
DPKG_SHELL_REASON
Cette variable est d\(&#146;efinie pour le shell lanc\(&#146;e par dpkg lorsqu’il lui est demand\(&#146;e d’analyser la situation lors du traitement des fichiers de configuration (depuis dpkg 1.15.6). La valeur actuellement valable est : conffile-prompt.
DPKG_CONFFILE_OLD
Cette variable est d\(&#146;efinie pour le shell lanc\(&#146;e par dpkg lorsqu’il lui est demand\(&#146;e d’analyser la situation lors du traitement des fichiers de configuration (depuis dpkg 1.15.6). Elle contient le nom de l’ancien fichier de configuration.
DPKG_CONFFILE_NEW
Cette variable est d\(&#146;efinie pour le shell lanc\(&#146;e par dpkg lorsqu’il lui est demand\(&#146;e d’analyser la situation lors du traitement des fichiers de configuration (depuis dpkg 1.15.6). Elle contient le nom du nouveau fichier de configuration.
DPKG_HOOK_ACTION
Cette variable est d\(&#146;efinie par dpkg pour le shell lanc\(&#146;e lors de l’ex\(&#146;ecution d’une action de point d’entr\(&#146;ee (depuis dpkg 1.15.4). Elle contient l’action actuelle de dpkg.
DPKG_RUNNING_VERSION
Cette variable est d\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable. Elle contient la version de l’instance de dpkg en cours d’ex\(&#146;ecution (depuis dpkg 1.14.17).
DPKG_MAINTSCRIPT_PACKAGE
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable, cette variable contient le nom du paquet (sans qualification d’architecture) en cours de traitement (depuis dpkg 1.14.17).
DPKG_MAINTSCRIPT_PACKAGE_REFCOUNT
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable, cette variable contient le compte de r\(&#146;ef\(&#146;erence du paquet, c’est-\(&#145;a-dire le nombre d’instances de paquet avec un \(&#146;etat plus \(&#146;elev\(&#146;e que not-installed (depuis dpkg 1.17.2).
DPKG_MAINTSCRIPT_ARCH
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable, cette variable contient l’architecture pour laquelle le paquet a \(&#146;et\(&#146;e construit (depuis dpkg 1.15.4).
DPKG_MAINTSCRIPT_NAME
D\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable, cette variable contient le nom du script en cours d’ex\(&#146;ecution, preinst, postinst, prerm ou postrm (depuis dpkg 1.15.7).
DPKG_MAINTSCRIPT_DEBUG
Cette variable est d\(&#146;efinie par dpkg dans l’environnement du script du responsable \(&#145;a une valeur (\(Fo 0 \(Fc ou \(Fo 1 \(Fc notant si le d\(&#146;ebogage a \(&#146;et\(&#146;e demand\(&#146;e (avec l’option --debug) pour les scripts du responsable (depuis dpkg 1.18.4).

FICHIERS

/etc/dpkg/dpkg.cfg.d/[0-9a-zA-Z_-]*
Fragments de fichiers de configuration (depuis dpkg 1.15.4).
/etc/dpkg/dpkg.cfg
Fichier de configuration contenant les options par d\(&#146;efaut.
/var/log/dpkg.log
Fichier journal standard. Voyez /etc/dpkg/dpkg.cfg et l’option --log.
Les autres fichiers r\(&#146;epertori\(&#146;es ici sont dans leur r\(&#146;epertoire par d\(&#146;efaut, voyez l’option --admindir pour savoir comment changer l’emplacement de ces fichiers.
/var/lib/dpkg/available
Liste des paquets disponibles.
/var/lib/dpkg/status
\(&#146;Etats des paquets disponibles. Ce fichier contient des informations qui permettent de savoir si un paquet est marqu\(&#146;e comme devant \(^etre supprim\(&#146;e ou pas, devant \(^etre install\(&#146;e ou pas, etc. Voyez la section RENSEIGNEMENTS SUR LES PAQUETS pour des informations suppl\(&#146;ementaires.
Le fichier d’\(&#146;etat est sauvegard\(&#146;e quotidiennement dans /var/backups. Cela peut \(^etre utile en cas de perte ou de corruption due \(&#145;a des probl\(&#145;emes de syst\(&#145;eme de fichiers.
Le format et le contenu d’un paquet binaire sont d\(&#146;ecrits dans deb(5).

BOGUES

L’option --no-act ne donne pas assez d’informations utiles.

EXEMPLES

Affichage des paquets install\(&#146;es li\(&#146;es \(&#145;a l’\(&#146;editeur vi(1) (noter que dpkg-query ne charge plus le fichier available par d\(&#146;efaut, sauf si l’option dpkg-query --load-avail est utilis\(&#146;ee) :
dpkg -l ’*vi*’
Pour voir les entr\(&#146;ees de /var/lib/dpkg/available concernant deux paquets :
dpkg --print-avail elvis vim | less
Pour rechercher vous-m\(^eme dans la liste des paquets :
less /var/lib/dpkg/available
Pour supprimer le paquet install\(&#146;e elvis :
dpkg -r elvis
Pour installer un paquet, vous devez d’abord le trouver dans une archive ou sur un CD. Le fichier available montre que le paquet vim se trouve dans la section \(Fo editors \(Fc :
cd /media/cdrom/pool/main/v/vim
dpkg -i vim_4.5-3.deb
Pour faire une copie locale des \(&#146;etats de s\(&#146;election des paquets :
dpkg --get-selections >mes-s\(&#146;elections
Vous pourriez transf\(&#146;erer ce fichier sur un autre ordinateur, et apr\(&#145;es avoir mis \(&#145;a jour le fichier available avec l’interface de gestion de paquets de votre choix (voir https://wiki.debian.org/Teams/Dpkg/FAQ pour plus de d\(&#146;etails), par exemple :
apt-cache dumpavail | dpkg --merge-avail
ou avec dpkg 1.17.6 et les versions ant\(&#146;erieures :
avail=‘mktemp‘
apt-cache dumpavail >"$avail"
dpkg --merge-avail "$avail"
rm "$avail"
vous pouvez l’installer de cette mani\(&#145;ere :
dpkg --clear-selections
dpkg --set-selections <mes-s\(&#146;elections
On remarquera que cela n’installe ou ne supprime rien du tout ; cela ne fait qu’enregistrer l’\(&#146;etat souhait\(&#146;e des paquets. Vous aurez besoin d’autres applications pour r\(&#146;ecup\(&#146;erer et installer r\(&#146;eellement les paquets requis. Par exemple, ex\(&#146;ecuter apt-get dselect-upgrade.
Habituellement, vous trouverez que dselect(1) fournit une fa\(,con plus ais\(&#146;ee de modifier les \(&#146;etats de s\(&#146;election des paquets.

FONCTIONNALIT\(’ES SUPPL\(’EMENTAIRES

D’autres possibilit\(&#146;es sont offertes en installant les paquets suivants : apt, aptitude et debsums.

AUTEURS

Consultez /usr/share/doc/dpkg/THANKS pour la liste de ceux qui ont contribu\(&#146;e \(&#145;a dpkg.

TRADUCTION

Ariel VARDI <>, 2002. Philippe Batailler, 2006. Nicolas Fran\(,cois, 2006. Veuillez signaler toute erreur \(&#145;a <>.
⇧ Top