Linux repositories inspector

dpkg-buildpackage(1) - Français

Projet Debian
1.20.0

dpkg-dev

Debian package development tools

dpkg

Debian package management system

NOM

dpkg-buildpackage - Construire depuis les sources des paquets binaires ou sources

SYNOPSIS

dpkg-buildpackage [option...]

DESCRIPTION

dpkg-buildpackage est un programme qui permet d’automatiser la construction d’un paquet Debian. Il comporte les \(’etapes suivantes :
1. Pr\(’eparation de l’environnement de compilation par positionnement de diverses variables d’environnement (voir VARIABLES D’ENVIRONNEMENT), ex\(’ecution du point d’entr\(’ee init et appel de dpkg-source --before-build (sauf si -T ou --target ont \(’et\(’e utilis\(’es).
2. Contr\(^ole des d\(’ependances de construction et des conflits de construction (non effectu\(’e si -d ou --no-check-builddeps sont utilis\(’es).
3. Si une ou plusieurs cibles particuli\(‘eres ont \(’et\(’e indiqu\(’ees avec les options -T ou --target, appel de ces cibles et arr\(^et. Dans le cas contraire, ex\(’ecution du point d’entr\(’ee preclean et appel de fakeroot debian/rules clean pour nettoyage de l’arborescence source (sauf si -nc ou --no-pre-clean ont \(’et\(’e utilis\(’es).
4. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee source et appel de dpkg-source -b pour cr\(’eer le paquet source (si une construction source a \(’et\(’e demand\(’ee avec --build ou des options \(’equivalentes).
5. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee build et appel de debian/rules build-target, puis ex\(’ecution du point d’entr\(’ee binary suivie de fakeroot debian/rules binary-target (sauf si une construction source seule a \(’et\(’e demand\(’ee avec --build=source ou des options \(’equivalentes). Noter que build-target et binary-target sont soit build et binary (cas par d\(’efaut, ou si une construction any et all a \(’et\(’e demand\(’ee avec --build ou des options \(’equivalentes), soit build-arch et binary-arch (si une construction any et pas all a \(’et\(’e demand\(’ee avec --build ou des options \(’equivalentes), soit build-indep et binary-indep (si une construction all et pas any a \(’et\(’e demand\(’ee avec --build ou des options \(’equivalentes).
6. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee buildinfo et appel de dpkg-genbuildinfo pour cr\(’eer un fichier .buildinfo. De nombreuses options de dpkg-buildpackage sont pass\(’ees \(‘a dpkg-genbuildinfo.
7. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee changes et appel de dpkg-genchanges pour cr\(’eer un fichier .changes. Le nom du fichier .changes d\(’ependra du type de construction et sera aussi sp\(’ecifique que n\(’ecessaire mais pas plus ; pour une construction qui inclut any, le nom sera nom-de-source_version-binaire_architecture.changes, ou pour une construction qui inclut all, le nom sera nom-de-source_version-binaire_all.changes, ou pour une construction qui inclut source, le nom sera nom-de-source_version-source_sources.changes. De nombreuses options de dpkg-buildpackage sont pass\(’ees \(‘a dpkg-genchanges.
8. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee postclean et si -tc ou --post-clean sont utilis\(’es, appel de fakeroot debian/rules clean \(‘a nouveau.
9. Appel de dpkg-source --after-build.
10. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee check et appel d’un contr\(^oleur de paquet pour le fichier .changes (dans le cas o\(‘u une commande est sp\(’ecifi\(’ee dans DEB_CHECK_COMMAND ou avec --check-command).
11. It runs the sign hook and calls gpg (as long as it is not an UNRELEASED build, or --no-sign is specified) to sign the .dsc file (if any, unless -us or --unsigned-source is specified), the .buildinfo file (unless -ui, --unsigned-buildinfo, -uc or --unsigned-changes is specified) and the .changes file (unless -uc or --unsigned-changes is specified).
12. Ex\(’ecution du point d’entr\(’ee done.

OPTIONS

Toutes les options longues peuvent \(^etre sp\(’ecifi\(’ees \(‘a la fois sur la ligne de commande et dans les fichiers de configuration utilisateur et de syst\(‘eme dpkg-buildpackage. Chaque ligne du fichier de configuration est soit une option (identique \(‘a une option en ligne de commande mais sans tiret), soit un commentaire (si elle commence par \(Fo # \(Fc).
--build=type
Indique le type de construction \(‘a partir d’une liste de composants s\(’epar\(’es par des virgules (depuis dpkg 1.18.5). Pass\(’e \(‘a dpkg-genchanges.
Les valeurs autoris\(’ees sont :
source Construit le paquet source. Note : quand cette valeur est utilis\(’ee toute seule et si ce que vous voulez est seulement (re)construire le paquet source \(‘a partir d’une arborescence des sources propre, l’utilisation directe de dpkg-source est toujours une meilleure option dans la mesure o\(‘u cela ne demande pas l’installation de d\(’ependances de construction qui sont sinon n\(’ecessaires pour pouvoir appeler la cible clean.
any Construit les paquets binaires sp\(’ecifiques \(‘a l’architecture.
all Construit les paquets binaires ind\(’ependants de l’architecture.
binary Construit les paquets binaires particuliers et ind\(’ependants de l’architecture. C’est un alias de any,all.
full Construction compl\(‘ete. C’est un alias de source,any,all, et il est identique au cas par d\(’efaut o\(‘u aucune option de construction n’est indiqu\(’ee.
-g \(’Equivalent de --build=source,all (depuis dpkg 1.17.11).
-G \(’Equivalent de --build=source,any (depuis dpkg 1.17.11).
-b \(’Equivalent de --build=binary ou --build=any,all.
-B \(’Equivalent de --build=any
-A \(’Equivalent de --build=all.
-S \(’Equivalent \(‘a --build=source.
-F \(’Equivalent de --build=full, --build=source,binary ou --build=source,any,all (depuis dpkg 1.15.8).
--target=cible[,...]
--target cible[,...] -T, --rules-target=cible Appelle debian/rules cible une fois par cible sp\(’ecifi\(’ee, apr\(‘es avoir mis en place l’environnement de construction (sauf pour appeler dpkg-source --before-build), puis interrompt le processus de construction (depuis dpkg 1.15.0, option longue depuis dpkg 1.18.8, pris en charge de multiples cibles depuis dpkg 1.18.16). Si --as-root est \(’egalement utilis\(’e, la commande sera ex\(’ecut\(’ee avec les privil\(‘eges du superutilisateur (voir --root-command). Noter que les cibles connues dont l’ex\(’ecution par root est impos\(’ee n’ont pas besoin de cette option (c’est-\(‘a-dire les cibles clean, binary, binary-arch et binary-indep).
--as-root
N’est utile qu’avec --target (depuis dpkg 1.15.0). Impose d’ex\(’ecuter la cible avec les privil\(‘eges du superutilisateur.
-si -sa -sd -vversion -Cdescription-des-changements -m, --release-by=adresse-du-responsable -e, --build-by=adresse-du-responsable Pass\(’e tel quel \(‘a dpkg-genchanges. Voir sa page de manuel.
-a, --host-arch architecture
Pr\(’ecise l’architecture Debian pour laquelle on construit (option longue depuis dpkg 1.17.17). L’architecture de la machine sur laquelle on construit est automatiquement d\(’etermin\(’ee ; c’est aussi l’architecture par d\(’efaut de la machine h\(^ote.
-t, --host-type type-de-syst\(‘eme-gnu
Pr\(’ecise le type de syst\(‘eme GNU pour lequel construire (option longue depuis dpkg 1.17.17). Il peut \(^etre utilis\(’e \(‘a la place de --host-arch ou en tant que compl\(’ement afin de remplacer le type de syst\(‘eme GNU par d\(’efaut de l’architecture Debian h\(^ote.
--target-arch architecture
Pr\(’ecise l’architecture Debian pour laquelle les binaires compil\(’es vont construire (depuis dpkg 1.17.17). La valeur par d\(’efaut est l’architecture de la machine h\(^ote.
--target-type type-de-syst\(‘eme-gnu
Pr\(’ecise le type de syst\(‘eme GNU pour lequel les binaires compil\(’es vont construire (depuis dpkg 1.17.17). Il peut \(^etre utilis\(’e \(‘a la place de --target-arch ou en tant que compl\(’ement afin de remplacer le type de syst\(‘eme GNU par d\(’efaut de l’architecture Debian cible.
-P, --build-profiles=profil[,...]
Pr\(’ecise le ou les profils que l’on construit, sous forme d’une liste s\(’epar\(’ee par des virgules (depuis dpkg 1.17.2, option longue depuis dpkg 1.18.8). Le comportement par d\(’efaut est de construire pour un profil non sp\(’ecifique. Cela les d\(’efinit \(’egalement (sous la forme d’une liste s\(’epar\(’ee par des espaces) en tant que variable d’environnement DEB_BUILD_PROFILES, ce qui permet, par exemple, au fichiers debian/rules d’utiliser cette information pour des constructions conditionnelles.
-j, --jobs[jobs|auto]
Nombre de processus simultan\(’es qui peuvent \(^etre ex\(’ecut\(’es, nombre de processus correspondant au nombre de processeurs en ligne si auto est indiqu\(’ee (depuis dpkg 1.17.10), ou un nombre illimit\(’e si jobs n’est pas indiqu\(’e, \(’equivalent \(‘a l’option make(1) du m\(^eme nom (depuis dpkg 1.14.7, option longue depuis dpkg 1.18.8). S’ajoutera tout seul \(‘a la variable d’environnement MAKEFLAGS, afin que les appels suivants de make en h\(’eritent, for\(,cant donc le param\(‘etre parall\(‘ele sur l’empaquetage (et \(’eventuellement le syst\(‘eme de construction amont s’il utilise make) ind\(’ependamment de leur prise en charge des constructions parall\(‘ele, ce qui pourrait provoquer des \(’echecs de construction. Ajoute aussi parallel=jobs ou parallel \(‘a la variable d’environnement DEB_BUILD_OPTIONS ce qui permet aux fichiers debian/rules d’utiliser cette information pour leurs propres besoins. La valeur de j remplacera les options parallel=jobs ou parallel dans la variable d’environnement DEB_BUILD_OPTIONS. Notez que la valeur auto sera remplac\(’ee par le nombre r\(’eel de processeurs actuellement actifs, et par cons\(’equent ne sera pas transmise \(‘a aucun processus fils. Si le nombre de processeurs en ligne ne peut pas \(^etre d\(’eduit, alors le code utilisera par d\(’efaut une ex\(’ecution s\(’erielle (depuis dpkg 1.18.15), m\(^eme si cela ne devrait arriver que sur des syst\(‘emes exotiques et non pris en charge.
-J, --jobs-try[=t\(^aches|auto]
Cette option (depuis dpkg 1.18.2, option longue depuis dpkg 1.18.8) est \(’equivalente \(‘a l’option -j sauf qu’elle ne configure pas la variable d’environnement MAKEFLAGS et, \(‘a ce titre, il est plus s\(^ur de l’utiliser avec tous les paquets y compris ceux qui ne sont pas s\(’ecuris\(’es pour une construction parall\(‘ele.
Le comportement par d\(’efaut est auto (depuis dpkg 1.18.11). Fixer le nombre de t\(^aches \(‘a 1 r\(’etablira un comportement s\(’eriel.
-D, --check-builddeps
V\(’erification des d\(’ependances de constructions et des conflits ; se termine en cas de probl\(‘emes (option longue depuis dpkg 1.18.8). C’est le comportement par d\(’efaut.
-d, --no-check-builddeps
Pas de v\(’erification des d\(’ependances de constructions et des conflits (option longue depuis dpkg 1.18.8).
--ignore-builtin-builddeps
Pas de v\(’erification des d\(’ependances de constructions internes et des conflits (depuis dpkg 1.18.2). Il s’agit des d\(’ependances de construction implicites sp\(’ecifiques \(‘a la distribution habituellement requises dans un environnement de construction, c’est l’ensemble de paquets appel\(’e Build-Essentiel.
--rules-requires-root
Pas de prise en compte du champ Rules-Requires-Root, retour \(‘a l’ancienne valeur par d\(’efaut (depuis dpkg 1.19.1).
-nc, --no-pre-clean
Pas de nettoyage de l’arborescence des sources avant la construction (option longue depuis dpkg 1.18.8). Implique -b si aucune des options -F, -g, -G, -B, -A ou -S n’est utilis\(’ee). Implique -d avec -S (depuis dpkg 1.18.0).
--pre-clean
Nettoyage de l’arborescence des sources avant la construction (depuis dpkg 1.18.8). C’est le comportement par d\(’efaut.
-tc, --post-clean
Nettoyage de l’arborescence des sources (en utilisant commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root debian/rules clean) apr\(‘es la construction du paquet (option longue depuis dpkg 1.18.8).
--no-post-clean
Pas de nettoyage de l’arborescence des sources apr\(‘es la construction du paquet (depuis dpkg 1.19.1). C’est le comportement par d\(’efaut.
--sanitize-env
Sanitize the build environment (since dpkg 1.20.0). This will reset or remove environment variables, umask, and any other process attributes that might otherwise adversely affect the build of packages. Because the official entry point to build packages is debian/rules, packages cannot rely on these settings being in place, and thus should work even when they are not. What to sanitize is vendor specific.
-r, --root-command=commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root
Quand dpkg-buildpackage doit ex\(’ecuter une partie du processus de construction en tant que root, il pr\(’efixe la commande ex\(’ecut\(’ee par commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root, si une a \(’et\(’e sp\(’ecifi\(’ee (option longue depuis dpkg 1.18.8). Si ce n’est pas le cas alors fakeroot est utilis\(’e par d\(’efaut. commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root doit d\(’ebuter par le nom d’un programme accessible depuis PATH et avoir comme arguments le nom de la commande r\(’eelle avec les arguments qu’elle doit prendre. commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root peut recevoir des param\(‘etres (ils doivent \(^etre s\(’epar\(’es par des espaces) mais aucun m\(’etacaract\(‘ere de l’interpr\(’eteur de commandes. Classiquement commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root devrait \(^etre fakeroot, sudo, super ou really. su ne va pas, puisque ce programme peut uniquement utiliser l’interpr\(’eteur de commandes de l’utilisateur avec l’option -c au lieu de passer directement les arguments \(‘a la commande qui doit \(^etre ex\(’ecut\(’ee.
-R, --rules-file=fichier-rules
Construire un paquet Debian implique g\(’en\(’eralement l’invocation de debian/rules comme une commande avec de nombreux param\(‘etres standard (depuis dpkg 1.14.17, option longue depuis dpkg 1.18.8). Avec cette option, il est possible d’utiliser un autre programme \(‘a utiliser pour la construction de paquet (ainsi que ses param\(‘etres s\(’epar\(’es par des espaces). Une autre utilisation possible est d’ex\(’ecuter le fichier rules standard avec un autre programme make (par exemple en utilisant /usr/local/bin/make -f debian/rules comme fichier-rules).
--check-command=commande-contr\(^oleur
Commande utilis\(’ee pour v\(’erifier le fichier .changes lui-m\(^eme et tout objet construit r\(’ef\(’erenc\(’e dans le fichier (depuis dpkg 1.17.6). La commande peut recevoir comme argument le nom de chemin de .changes. Cette commande est en g\(’en\(’eral lintian.
--check-option=opt
Passer l’option opt \(‘a commande-contr\(^oleur indiqu\(’ee par DEB_CHECK_COMMAND ou --check-command (depuis dpkg 1.17.6). Peut \(^etre utilis\(’e plusieurs fois.
--hook-nom-de-point-d’entr\(’ee=commande-de-point-d’entr\(’ee
D\(’efinir le code sp\(’ecifi\(’e de l’interpr\(’eteur de commandes commande-de-point-d’entr\(’ee comme point d’entr\(’ee nom-de-point-d’entr\(’e qui sera ex\(’ecut\(’e aux moments sp\(’ecifi\(’es par les \(’etapes d’ex\(’ecution (depuis dpkg 1.17.6). Les points d’entr\(’ee seront toujours ex\(’ecut\(’es m\(^eme si l’action suivante n’est pas effectu\(’ee (sauf pour le point d’entr\(’ee binary). Tous les points d’entr\(’ee seront ex\(’ecut\(’es dans le r\(’epertoire source d\(’epaquet\(’e.
Note : Les points d’entr\(’ee sont susceptibles d’affecter le processus de construction et provoquer des \(’echecs de construction si leurs commandes \(’echouent, donc attention aux cons\(’equences inattendues.
Les nom-de-point-d’entr\(’ee actuellement pris en charge sont :
init preclean source build binary buildinfo changes postclean check sign done
La commande-point-d’entr\(’ee g\(‘ere les cha\(^ines de formatage de substitution suivantes, qui lui sont appliqu\(’ees avant ex\(’ecution :
%% Un caract\(‘ere % seul.
%a Une valeur bool\(’eenne (0 ou 1) qui indique si l’action suivante est effectu\(’ee.
%p Nom du paquet source.
%v La version du paquet source.
%s La version du paquet source (sans l’\(Fo epoch \(Fc).
%u La version amont.
--buildinfo-option=opt
Passer l’option opt \(‘a dpkg-genbuildinfo (depuis dpkg 1.18.11). Peut \(^etre utilis\(’e plusieurs fois.
-p, --sign-command=commande-de-signature
When dpkg-buildpackage needs to execute GPG to sign a source control (.dsc) file or a .changes file it will run sign-command (searching the PATH if necessary) instead of gpg (long option since dpkg 1.18.8). sign-command will get all the arguments that gpg would have gotten. sign-command should not contain spaces or any other shell metacharacters.
-k, --sign-key=identifiant-cl\(’e
Pr\(’eciser une cl\(’e pour la signature des paquets (option longue depuis dpkg 1.18.8).
-us, --unsigned-source
Ne pas signer le paquet source (option longue depuis dpkg 1.18.8).
-ui, --unsigned-buildinfo
Ne pas signer le fichier .buildinfo (depuis dpkg 1.18.19).
-uc, --unsigned-changes
Ne signer ni le fichier .buildinfo, ni le fichier .changes (option longue depuis dpkg 1.18.8).
--no-sign
Aucune signature de fichier, y compris du paquet source, du fichier .buildinfo et du fichier .changes (depuis dpkg 1.18.20).
--force-sign
Forcer la signature des fichiers produits (depuis dpkg 1.17.0) ind\(’ependamment de -us, --unsigned-source, -ui, --unsigned-buildinfo, -uc, --unsigned-changes ou d’autres heuristiques internes.
-sn -ss -sA -sk -su -sr -sK -sU -sR -i, --diff-ignore[=expression-rationnelle] -I, --tar-ignore[=motif] -z, --compression-level=niveau -Z, --compression=compression Cha\(^ine pass\(’ee telle quelle \(‘a dpkg-source. Voir la page de manuel correspondante.
--source-option=opt
Passer l’option opt \(‘a dpkg-source (depuis dpkg 1.15.6). Peut \(^etre utilis\(’e plusieurs fois.
--changes-option=opt
Passer l’option opt \(‘a dpkg-genchanges (depuis dpkg 1.15.6). Peut \(^etre utilis\(’e plusieurs fois.
--admindir=r\(’epertoire
--admindir r\(’ep Changer l’endroit o\(‘u se trouve la base de donn\(’ees de dpkg (depuis dpkg 1.14.0). Par d\(’efaut, c’est /var/lib/dpkg.
-?, --help
Affiche un message d’aide puis quitte.
--version
Affiche le num\(’ero de version puis quitte.

ENVIRONNEMENT

Environnement externe

DEB_CHECK_COMMAND
Si cette option est utilis\(’ee, elle le sera comme commande pour contr\(^oler le fichier .changes (depuis dpkg 1.17.6). Remplac\(’ee par l’option --check-command.
DEB_SIGN_KEYID
Si cette option est utilis\(’ee, elle le sera pour la signature des fichiers .changes et .dsc (depuis dpkg 1.17.2). Remplac\(’ee par l’option --sign-key.
DEB_BUILD_OPTIONS
Si cette option est utilis\(’ee, elle contiendra une liste s\(’epar\(’ee par des espaces d’options qui pourraient affecter le processus de construction dans debian/rules et le comportement de certaines commandes de dpkg.
La variable DEB_CHECK_COMMAND sera ignor\(’ee avec nocheck. Avec parallel=N les t\(^aches parall\(‘eles seront fix\(’ees \(‘a N, remplac\(’ee par l’option --jobs-try.
DEB_BUILD_PROFILES
Si cette option est utilis\(’ee, elle sera utilis\(’ee comme profil(s) de construction actif(s) pour le paquet \(‘a construire (depuis dpkg 1.17.2). C’est une liste s\(’epar\(’ee par des espaces de noms de profil. Cette option est outrepass\(’ee par l’option -P.
DPKG_COLORS
D\(’efinit le mode de couleur (depuis dpkg 1.18.5). Les valeurs actuellement accept\(’ees sont auto (par d\(’efaut), always et never.
DPKG_NLS
Si cette variable est d\(’efinie, elle sera utilis\(’ee pour d\(’ecider l’activation de la prise en charge des langues (NLS - Native Language Support), connu aussi comme la gestion de l’internationalisation (ou i18n) (depuis dpkg 1.19.0). Les valeurs permises sont : 0 et 1 (par d\(’efaut).

Environnement interne

M\(^eme si dpkg-buildpackage exporte certaines variables, debian/rules ne doit pas d\(’ependre de leur pr\(’esence, mais doit pr\(’ef\(’erablement utiliser l’interface correspondante pour retrouver les valeurs n\(’ecessaires, parce que ce fichier est le point d’entr\(’ee principal pour la construction des paquets et son ex\(’ecution autonome devrait \(^etre prise en charge.
DEB_BUILD_*
DEB_HOST_* DEB_TARGET_* dpkg-architecture est lanc\(’e avec les param\(‘etres de -a et -t. Toute variable retourn\(’ee par l’option -s est int\(’egr\(’ee dans l’environnement de construction.
DEB_RULES_REQUIRES_ROOT
Cette variable est fix\(’ee \(‘a la valeur obtenue du champ Rules-Requires-Root ou de la ligne de commande. Lorsqu’elle est configur\(’ee, ce sera une valeur valable pour le champ Rules-Requires-Root. Elle est utilis\(’ee pour indiquer \(‘a debian/rules si la sp\(’ecification rootless-builds.txt est prise en charge.
DEB_GAIN_ROOT_CMD
Cette valeur est fix\(’ee \(‘a commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root si le champ Rules-Requires-Root est fix\(’e \(‘a une valeur diff\(’erente de no ou binary-targets.
SOURCE_DATE_EPOCH
Cette valeur est fix\(’ee \(‘a l’horodatage d’Unix depuis \(Fo l’epoch \(Fc de la derni\(‘ere entr\(’ee de debian/changelog, si elle n’a pas d\(’ej\(‘a \(’et\(’e d\(’efinie.

FICHIERS

/etc/dpkg/buildpackage.conf
Fichier de configuration pour l’ensemble du syst\(‘eme
$XDG_CONFIG_HOME/dpkg/buildpackage.conf ou
$HOME/.config/dpkg/buildpackage.conf Fichier de configuration propre \(‘a l’utilisateur

NOTES

Les drapeaux de compilation ne sont plus export\(’es.

Entre les versions 1.14.17 et 1.16.1, dpkg-buildpackage exportait les drapeaux de compilation (CFLAGS, CXXFLAGS, FFLAGS, CPPFLAGS et LDFLAGS) avec les valeurs que renvoyait dpkg-buildflags. Cela n’est plus le cas.

Cibles construites par d\(’efaut

dpkg-buildpackage utilise les cibles build-arch et build-indep depuis dpkg 1.16.2. Ces cibles sont donc obligatoires. Cependant, pour \(’eviter de casser les paquets existants et faciliter la transition, si le paquet source ne construit pas \(‘a la fois les paquets binaires ind\(’ependants et d\(’ependants de l’architecture (depuis dpkg 1.18.8), la cible build sera utilis\(’ee par d\(’efaut si make -f debian/rules -qn build-target renvoie 2 comme code de retour.

BOGUES

On devrait pouvoir mettre des espaces et des m\(’etacaract\(‘eres du shell et les arguments initiaux de commande-pour-obtenir-privil\(‘eges-de-root et commande-de-signature.

TRADUCTION

Ariel VARDI <>, 2002. Philippe Batailler, 2006. Nicolas Fran\(,cois, 2006. Veuillez signaler toute erreur \(&#145;a <>.
⇧ Top