Linux repositories inspector

sigprocmask(2) - Français

Linux
Aliases: rt_sigprocmask(2), rt_sigprocmask(2), rt_sigprocmask(2), rt_sigprocmask(2), rt_sigprocmask(2), rt_sigprocmask(2)

manpages-fr-dev

French version of the development manual pages

man-pages-fr

French version of the Linux man-pages

manpages-dev

Manual pages about using GNU/Linux for development

man-pages

Linux kernel and C library user-space interface documentation

NOM

sigprocmask - Examiner et modifier les signaux bloqués

SYNOPSIS

#include <signal.h>
int sigprocmask(int how, const sigset_t *set, sigset_t *oldset);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :
sigprocmask() : _POSIX_C_SOURCE >= 1 || _XOPEN_SOURCE || _POSIX_SOURCE

DESCRIPTION

L’appel sigprocmask() est utilisé pour récupérer et/ou changer le masque de signaux du thread appelant. Le masque de signaux est l’ensemble des signaux dont la distribution est actuellement bloquée pour l’appelant (consultez également signal(7) pour plus de détails).
Son comportement est dépendant de la valeur de how, avec les conventions suivantes :
SIG_BLOCK
L’ensemble des signaux bloqués est l’union de l’ensemble actuel et de l’argument set.
SIG_UNBLOCK
Les signaux dans l’ensemble set sont supprimés de la liste des signaux bloqués. Il est permis de débloquer un signal non bloqué.
SIG_SETMASK
L’ensemble des signaux bloqués est égal à l’argument set.
Si oldset n’est pas NULL, la valeur précédente du masque de signaux est stockée dans oldset.
Si set est NULL, le masque de signaux n’est pas modifié (how est donc ignoré), mais la valeur actuelle du masque de signaux est tout de même renvoyée dans oldset (s’il n’est pas NULL).
L’utilisation de sigprocmask() dans un processus multithreadé n’est pas définie ; consultez pthread_sigmask(3).

VALEUR RENVOYÉE

sigprocmask() renvoie 0 s’il réussit et -1 en cas d’erreur. En cas d’erreur, errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EFAULT L’un des paramètres set ou oldset pointe vers une zone mémoire n’appartenant pas à l’espace d’adressage alloué du processus.
EINVAL La valeur de how est invalide.

CONFORMITÉ

POSIX.1-2001.

NOTES

Il est impossible de bloquer SIGKILL or SIGSTOP avec l’appel sigprocmask. Les tentatives seront ignorées silencieusement.
Chacun des threads d’un processus a son propre masque de signaux.
Un processus fils créé avec fork(2) hérite d’une copie du masque de signaux de son père ; le masque de signaux est conservé au travers d’un execve(2).
Si l’un des signaux SIGBUS, SIGFPE, SIGILL ou SIGSEGV est généré alors qu’il est bloqué, le résultat est indéfini, sauf si le signal a été généré par kill(2), sigqueue(3) ou raise(3).
Consultez sigsetops(3) pour les détails concernant les ensembles de signaux.

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.70 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.
Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Julien Cristau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).
Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <>.
Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».
⇧ Top