Linux repositories inspector
Linux
Aliases: getdtablesize(2), getdtablesize(2), getdtablesize(2), getdtablesize(2), getdtablesize(2)

manpages-fr-dev

French version of the development manual pages

man-pages-fr

French version of the Linux man-pages

manpages-dev

Manual pages about using GNU/Linux for development

man-pages

Linux kernel and C library user-space interface documentation

NOM

getdtablesize - Lire la taille de la table des descripteurs

SYNOPSIS

#include <unistd.h>
int getdtablesize(void);
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :
getdtablesize() :
Depuis la glibc 2.12 :
_BSD_SOURCE ||
    !(_POSIX_C_SOURCE >= 200112L || _XOPEN_SOURCE >= 600)
Avant la glibc 2.12 : _BSD_SOURCE || _XOPEN_SOURCE >= 500 || _XOPEN_SOURCE && _XOPEN_SOURCE_EXTENDED

DESCRIPTION

getdtablesize() retourne le nombre maximal de fichiers qu’un processus puisse ouvrir simultanément, soit un de plus que la plus grande valeur possible pour un descripteur de fichier.

VALEUR RENVOYÉE

La limite actuelle du nombre de fichiers ouverts par processus.

ERREURS

Sous Linux, getdtablesize() peut renvoyer toutes les erreurs décrites pour getrlimit(2) ; consultez les NOTES ci-dessous.

ATTRIBUTS

Multithreading (voir pthreads(7))

La fonction getdtablesize() est sûre dans un contexte multithread.

CONFORMITÉ

SVr4, BSD 4.4 (getdtablesize() est apparue dans BSD 4.2). Il n’est pas spécifié par POSIX.1-2001 ; les applications portables devraient utiliser sysconf(_SC_OPEN_MAX) à la place.

NOTES

getdtablesize() est implémentée comme fonction de bibliothèque. La version de la glibc appelle getrlimit(2) et renvoie la valeur de la limite RLIMIT_NOFILE actuelle, ou OPEN_MAX si cela échoue. Les versions des bibliothèques libc4 et libc5 renvoyaient OPEN_MAX (256 depuis Linux 0.98.4).

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.70 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.
Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <>.
Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».
⇧ Top