Linux repositories inspector

mcheck(3) - Français

GNU
Aliases: mcheck_check_all(3), mcheck_check_all(3), mcheck_check_all(3), mcheck_check_all(3), mcheck_pedantic(3), mcheck_pedantic(3), mcheck_pedantic(3), mcheck_pedantic(3), mprobe(3), mprobe(3), mprobe(3), mprobe(3)

manpages-fr-dev

French version of the development manual pages

man-pages-fr

French version of the Linux man-pages

manpages-dev

Manual pages about using GNU/Linux for development

man-pages

Linux kernel and C library user-space interface documentation

NOM

mcheck, mcheck_check_all, mcheck_pedantic, mprobe - Vérifier la cohérence du tas

SYNOPSIS

#include <mcheck.h>

int mcheck(void (*abortfunc)(enum mcheck_status mstatus));
int mcheck_pedantic(void (*abortfunc)(enum mcheck_status mstatus));
void mcheck_check_all(void);
enum mcheck_status mprobe(void *ptr);

DESCRIPTION

La fonction mcheck() installe des fonctions de rappel (« hook ») pour les fonctions d’allocation mémoire malloc(3). Ces fonctions activent des vérifications de cohérence de l’état du tas. Ces vérifications permettent de détecter des erreurs telles que libérer plusieurs fois un bloc de mémoire, ou corrompre les structures internes précédant le bloc de mémoire allouée.
Pour être active, la fonction mcheck() doit être appelée avant le premier appel à malloc(3) ou autre fonction associée. S’il est difficile de s’en assurer, lier le programme avec -lmcheck ajoute un appel implicite à mcheck() (avec un paramètre NULL) avant le premier appel à une fonction d’allocation mémoire.
La fonction mcheck_pedantic() est similaire à mcheck(), mais effectue les vérifications pour tous les blocs alloués quelque soit la fonction d’allocation mémoire appelée. Cela peut être très lent !
La fonction mcheck_check_all() déclenche une vérification immédiate de tous les blocs alloués. Cet appel n’est pris en compte que si mcheck() a déjà été appelé.
Si le système détecte une incohérence dans le tas, la fonction fournie lors de l’appel dans abortfunc est invoquée avec le paramètre mstatus qui indique le type d’incohérence détectée. Si abortfunc est NULL, la fonction par défaut affiche un message d’erreur sur stderr et appelle abort(3).
La fonction mprobe() effectue une vérification de cohérence du bloc de mémoire allouée pointé par ptr. La fonction mcheck() doit avoir été déjà appelée, ou mprobe() renverra MCHECK_DISABLED.
La liste suivante décrit les valeurs renvoyées par mprobe() ou passées via le paramètre mstatus lors de l’appel à mstatus.
MCHECK_DISABLED (seulement pour mprobe())
La vérification de cohérence n’a pu être effectuée, car mcheck() n’a pas été appelé avant le premier appel à une fonction d’allocation mémoire.
MCHECK_OK (seulement pour mprobe())
Aucune incohérence détectée.
MCHECK_HEAD
La mémoire précédant immédiatement le bloc alloué a été altérée.
MCHECK_TAIL
La mémoire suivant immédiatement le bloc alloué a été altérée.
MCHECK_FREE
Un bloc de mémoire a été libéré deux fois.

VALEUR RENVOYÉE

mcheck() et mcheck_pedantic() renvoient 0 en cas de succès, -1 en cas d’erreur.

VERSIONS

Les fonctions mcheck_pedantic() et mcheck_check_all() sont disponibles depuis la glibc 2.2. Les fonctions mcheck() et mprobe() sont disponibles depuis au moins la glibc 2.0.

CONFORMITÉ

Ces fonctions sont des extensions GNU.

NOTES

Lier le programme avec -lmcheck comme utiliser la variable d’environnement MALLOC_CHECK_ (décrite dans mallopt(3)) permettent de détecter le même type d’erreurs. Cependant, MALLOC_CHECK_ ne nécessite pas de modifier l’édition de liens.

EXEMPLE

L’exemple ci-dessous montre ce qu’il se passe lorsqu’un programme appelle mcheck() avec un paramètre NULL puis libère le même bloc de mémoire deux fois.

$ ./a.out About to free
About to free a second time block freed twice Abandon

Source du programme

#include <stdlib.h>
#include <stdio.h>
#include <mcheck.h>

int main(int argc, char *argv[]) { char *p;
if (mcheck(NULL) != 0) { fprintf(stderr, "échec de mcheck()\n");
exit(EXIT_FAILURE); }
p = malloc(1000);
fprintf(stderr, "About to free\n"); free(p); fprintf(stderr, "\nAbout to free a second time\n"); free(p);
exit(EXIT_SUCCESS); }

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.70 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.
Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <>.
Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».
⇧ Top