Linux repositories inspector

pthread_kill(3) - Français

Linux

manpages-fr-dev

French version of the development manual pages

man-pages-fr

French version of the Linux man-pages

manpages-dev

Manual pages about using GNU/Linux for development

man-pages

Linux kernel and C library user-space interface documentation

NOM

pthread_kill - Envoyer un signal à un thread

SYNOPSIS

#include <signal.h>

int pthread_kill(pthread_t thread, int sig);
Compilez et effectuez l’édition des liens avec l’option -pthread.
Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :
pthread_kill() :
_POSIX_C_SOURCE >= 199506L || _XOPEN_SOURCE >= 500

DESCRIPTION

La fonction pthread_kill() envoie le signal sig à thread, un thread du même processus que l’appelant. Le signal est dirigé de manière asynchrone vers thread.
Si sig est 0, aucun signal n’est envoyé, mais la détection d’erreur est quand même effectuée.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de réussite, pthread_kill() renvoie 0 ; en cas d’erreur, elle renvoie un numéro d’erreur, et aucun signal n’est envoyé.

ERREURS

EINVAL Un signal invalide a été spécifié.

CONFORMITÉ

POSIX.1-2008.

NOTES

Les dispositions d’un signal sont définies au niveau du processus. Si un gestionnaire de signal est installé, le gestionnaire sera invoqué dans le thread thread, mais si la disposition du signal est « stop », « continue » ou « terminate », cette action affectera le processus entier.
La norme POSIX.1-2008 recommande que lorsqu’une implémentation détecte l’utilisation de l’identifiant d’un thread qui n’est plus en vie, l’appel pthread_kill() renvoie le message d’erreur ESRCH. L’implémentation de glibc renvoie cette erreur dans les cas où un identifiant de thread non valide est détecté. Il est à noter que POSIX précise également que l’utilisation d’un identifiant de thread dont l’exécution est terminée produit des effets indéfinis, et que l’utilisation d’un identifiant de thread invalide dans l’appel à pthread_kill() peut, par exemple, provoquer une erreur de segmentation (segmentation fault).

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.
Denis Barbier (2010).
Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr.
Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».
⇧ Top