Linux repositories inspector
Projet Debian
1.19.7

dpkg-dev

Debian package development tools

dpkg

Debian package management system

NOM

deb-shlibs - Fichier d’information sur les biblioth\(‘eques partag\(’ees Debian

DESCRIPTION

Les fichiers shlibs associent les noms et versions (sonames) des biblioth\(‘eques partag\(’ees aux d\(’ependances correspondantes dans les fichiers de contr\(^ole des paquets. Il y a une entr\(’ee par ligne et les lignes vides ne sont pas autoris\(’ees. Les lignes commen\(,cant par le caract\(‘ere (\(Fo # \(Fc) sont consid\(’er\(’ees comme \(’etant des commentaires et sont ignor\(’ees. Toutes les autres lignes doivent \(^etre au format
[type:] biblioth\(‘eque version d\(’ependances
Les champs biblioth\(‘eque et version sont s\(’epar\(’es par des espaces. Le champ d\(’ependances finit la ligne. Le champ type est optionnel et donc normalement pas n\(’ecessaire.
Le champ d\(’ependances utilise la m\(^eme syntaxe que le champ Depends d’un fichier de contr\(^ole d’un paquet binaire, voir deb-control(5).

EXEMPLES

Le fichier shlibs pour un paquet nomm\(’e libcrunch1, qui fournit une biblioth\(‘eque dont le nom est libcrunch.so.1, doit avoir la ligne
libcrunch 1 libcrunch1 (>= 1.2-1)
Les d\(’ependances doivent indiquer la version la plus r\(’ecente du paquet qui ajoute de nouveaux symboles \(‘a la biblioth\(‘eque : dans l’exemple pr\(’ec\(’edent, de nouveaux symboles ont \(’et\(’e ajout\(’es avec la version 1.2 de libcrunch. Ce n’est pas la seule raison pour laquelle les d\(’ependances doivent \(^etre suivies avec soin.

TRADUCTION

Ariel VARDI <>, 2002. Philippe Batailler, 2006. Nicolas Fran\(,cois, 2006. Veuillez signaler toute erreur \(&#145;a <>.
⇧ Top