Linux repositories inspector

iftab(5) - Français

wireless-tools

man-pages-fr

French version of the Linux man-pages

wireless-tools

Tools for manipulating Linux Wireless Extensions

ifrename

Rename network interfaces based on various static criteria

wireless_tools

Tools allowing to manipulate the Wireless Extensions

NOM

iftab - Informations statiques sur les interfaces réseau

DESCRIPTION

Le fichier /etc/iftab contient de l’information descriptive à propos des diverses interfaces réseau. iftab n’est utilisé que par le programme ifrename(8) pour assigner un nom d’interface réseau cohérent à chaque interface réseau.
/etc/iftab définit un ensemble de correspondancesmappings »). Chaque correspondance contient un nom d’interface et un ensemble de sélecteurs (« selectors »). Les sélecteurs permettent à ifrename d’identifier chaque interface réseau du système. Si une interface réseau correspond à tous les descripteurs d’une correspondance, ifrename essaye de changer le nom de l’interface par le nom de l’interface donné dans la correspondance.

CORRESPONDANCES (« MAPPINGS »)

Chaque correspondance est décrite sur une ligne distincte, elle commence avec interface name (nom d’interface), et contient un ensemble de descripteurs (« descriptors »), séparés par des espaces ou des tabulations.
La relation entre les descripteurs d’une correspondance est un et logique. Une correspondance s’applique à une interface réseau seulement si tous les descripteurs s’appliquent. Si une interface réseau ne supporte pas un descripteur particulier, elle ne s’appliquera à aucune correspondance qui utilise ce descripteur.
Si vous voulez utiliser des descripteurs alternatifs pour un nom d’interface (ou logique), spécifiez deux correspondances différentes avec le même nom d’interface (une par ligne). Ifrename utilise toujours la première correspondance en commençant par la fin de iftab, donc les correspondances les plus restrictives devraient être définies en dernier.

NOM D’INTERFACE

La première partie de chaque correspondance est un nom d’interface. Si une interface réseau correspond à tous les descripteurs d’une correspondance, ifrename essaye de changer le nom de l’interface par le nom de l’interface donné dans la correspondance.
Le nom de l’interface d’une correspondance est soit un nom d’interface complet (comme eth2 ou wlan1) soit un motif de nom d’interface contenant un seul caractère joker (comme eth* ou wlan*). Dans le cas d’un caractère joker (« wildcard »), le noyau remplace le caractère ’*’ par le plus petit entier disponible faisant un nom d’interface unique. Le caractère joker est supporté seulement pour les noyaux 2.6.1 et 2.4.30 et plus.
Il est déconseillé d’essayer de faire correspondre des interfaces à des noms d’interface par défaut tels que eth0, wlan0 or ppp0. Le noyau les utilise comme nom par défaut pour toute nouvelle interface, il est donc très probable qu’une interface portant ce nom existe déjà et empêche ifrename de les utiliser. Même si vous utilisez ces noms, l’interface peut déjà être active dans certains cas. Ne pas utiliser ces noms permettra de détecter sur le champ les interfaces non configurées ou les nouvelles interfaces.
Les bons noms sont uniques et significatifs, comme mondsl or hubprive, ou utilisez de plus grand nombre entier, comme eth5 or wlan5. Le second type est habituellement plus facile à intégrer dans divers utilitaires réseau.

DESCRIPTEURS (« DESCRIPTORS »)

Chaque descripteur est composé d’un nom de descripteur et d’une valeur de descripteur. Les descripteurs spécifie un attribut statique d’une interface réseau, le but étant d’identifier de manière unique chaque matériel.
La plupart des utilisateurs n’utiliseront que le sélecteur mac, malgré ses problèmes potentiels, d’autres sélecteurs conviennent à des paramétrages plus spécialisés. La plupart des sélecteurs acceptent ’*’ dans la valeur du sélecteur pour correspondance joker, et la plupart des sélecteurs sont indifférents à la casse des caractères.
mac adresse mac
Correspond à l’Adresse MAC de l’interface avec l’adresse MAC spécifiée. L’adresse MAC de l’interface peut être montrée en utilisant ifconfig(8) ou ip(8).
C’est le plus commun des sélecteurs, vu que chaque interface possède une adresse MAC unique, ce qui permet de les identifier sans ambigüité. Malgré tout, certaines interfaces n’ont pas d’adresse MAC valide tant qu’elles ne sont pas activées ; dans certains cas, utiliser ce sélecteur est pertinent ou impossible.
arp type arp
Fait correspondre le Type ARP (« ARP Type ») (aussi appelé « Link Type ») de l’interface avec le type ARP spécifié par un nombre. Le Type ARP de l’interface peut être montré en utilisant ifconfig(8) ou ip(8), le type link/ether correspond à 1 et le type link/ieee802.11 correspond à 801.
Ce sélecteur est utile quand un pilote crée plusieurs interfaces réseau pour une seule carte réseau.
driver nom de pilote
Fait correspondre le Nom de Pilote (« Driver Name ») de l’interface avec le nom de pilote spécifié. Le Nom de Pilote de l’interface peut être montré en utilisant ethtool -i(8).
businfo information de bus
Fait correspondre l’Information de Bus (« Bus Information ») de l’interface avec l’information de bus spécifiée. L’Information de Bus de l’interface peut être montrée en utilisant ethtool -i(8).
firmware version firmware
Fait correspondre la Version Firmware (« Firmware Revision ») de l’interface avec l’information de la version firmware. La Version Firmware de l’interface peut être montrée en utilisant ethtool -i(8).
baseaddress addresse de base
Fait correspondre l’Adresse de Base (« Base Address ») de l’interface avec l’adresse de base spécifiée. L’Adresse de Base de l’interface peut être montrée en utilisant ifconfig(8).
Ce sélecteur n’est utile que pour les cartes ISA et EISA car la plupart des cartes utilisent l’allocation dynamique pour l’Adresse de Base.
irq ligne irq
Fait correspondre la Ligne IRQ (interruption) de l’interface avec la ligne IRQ spécifiée. La Ligne IRQ de l’interface peut être montrée en utilisant ifconfig(8).
Ce sélecteur n’est habituellement pas suffisant pour identifier de manière unique une interface, car les Lignes IRQ peuvent être partagées.
iwproto protocole wireless
Fait correspondre le Protocole Wireless de l’interface avec le protocole wireless spécifié. Le Protocole Wireless de l’interface peut être montré en utilisant iwconfig(8), ou iwgetid(8).
Ce sélecteur n’est valable que pour les interfaces wireless et n’est pas suffisant pour en identifier une de manière unique.
pcmciaslot prise pcmcia
Fait correspondre le numéro de Prise Pcmpcia (« Pcmcia Socket ») de l’interface. Le numéro de Prise Pcmpcia de l’interface peut être montré en utilisant cardctl ident(8).
Ce sélecteur est habituellement supporté pour les cartes 16 bits seulement, pour les cartes 32 bits il est conseillé d’utiliser le sélecteur businfo.
prevname nom interface précédent
Fait correspondre le nom de l’interface avant qu’elle soit renommée avec le nom précédent spécifié.
Ce sélecteur devrait être évité car le nom précédent de l’interface peut varier en fonction de diverses conditions. Une mise à jour système/noyau/pilote peut changer le nom original. Dès lors, ifrename ou un autre utilitaire peut la renommer avant l’exécution de ce sélecteur.
SYSFS{nomfichier} valeur
Fait correspondre le contenu de l’attribut sysfs donné par nomfichier avec la valeur spécifiée. Pour les liens symboliques et les répertoires parents, fait correspondre le nom réel du répertoire de l’attribut sysfs donné par nomfichier avec la valeur spécifiée.
Une liste des attributs sysfs les plus utiles est donnée dans la section suivante.

DESCRIPTEURS SYSFS

Sur la plupart des systèmes, les attributs sysfs pour une carte donnée sont situés dans le répertoire nommé après cette interface dans /sys/class/net/. La plupart des attributs sysfs sont des fichiers, et leurs valeurs peuvent être lues en utilisant cat(1) ou more(1). Il est aussi possible de faire des correspondances dans les attributs des sous-répertoires.
Certains attributs sysfs sont des liens symboliques qui pointent vers d’autres répertoires sysfs. Si l’attribut nomfichier est un lien symbolique, l’attribut sysfs sera résolu avec le nom du répertoire pointé par le lien en utilisant readlink(1). La localisation du répertoire dans l’arborescence sysfs est importante aussi. Si l’attribut nomfichier fini par /.., l’attribut sysfs sera résolu avec le nom réel du répertoire parent en utilisant pwd(1).
Le système de fichier sysfs est supporté seulement avec les noyaux 2.6.X et a besoin d’être monté (habituellement dans /sys). Les sélecteurs sysfs ne sont pas aussi efficaces que les autres sélecteurs, et ne devraient donc pas être employés pour le maximum de performance.
Ci-après les attributs sysfs communs et leurs descripteurs ifrename équivalents.
SYSFS{address} valeur
Comme le descripteur mac.
SYSFS{type} valeur
Comme le descripteur arp.
SYSFS{device} valeur
Valable seulement jusqu’au noyau 2.6.20. Comme le sélecteur businfo.
SYSFS{..} valeur
Valable seulement depuis le noyau 2.6.21. Comme le sélecteur businfo.
SYSFS{device/driver} valeur
Valable seulement jusqu’au noyau 2.6.20. Comme le sélecteur driver.
SYSFS{../driver} valeur
Valable seulement depuis le noyau 2.6.21. Comme le sélecteur driver.
SYSFS{device/irq} valeur
Valable seulement jusqu’au noyau 2.6.20. Comme le sélecteur irq.
SYSFS{../irq} valeur
Valable seulement depuis le noyau 2.6.21. Comme le sélecteur irq.

EXEMPLES

# Ceci est un commentaire
eth2 mac 08:00:09:DE:82:0E
eth3 driver wavelan interrupt 15 baseaddress 0x390
eth4 driver pcnet32 businfo 0000:02:05.0
air* mac 00:07:0E:* arp 1
myvpn SYSFS{address} 00:10:83:* SYSFS{type} 1
bcm* SYSFS{device} 0000:03:00.0 SYSFS{device/driver} bcm43xx
bcm* SYSFS{..} 0000:03:00.0 SYSFS{../driver} bcm43xx

AUTEUR

Jean Tourrilhes -

TRADUCTION

Maxime CHARPENNE, octobre 2007 (wireless_tools.30-pre1).

AVERTISSEMENT SUR LA TRADUCTION

Il est possible que cette traduction soit imparfaite ou périmée. En cas de doute, veuillez vous reporter au document original en langue anglaise fourni avec le programme.

FICHIERS

/etc/iftab

REFERENCED BY

⇧ Top