Linux repositories inspector

tmpfs(5) - Français

18 février 2012

manpages-fr-extra

French version of the manual pages

man-pages-fr-extra

LDP man Pages (French)

initscripts

Scripts to bring up network interfaces and legacy utilities

man-pages

Linux kernel and C library user-space interface documentation

NOM

tmpfs - Variables configurant les systèmes de fichiers tmpfs montés au démarrage

DESCRIPTION

/etc/default/tmpfs contient des variables de configuration au format POSIX suivant :
VAR=VAL
Une seule valeur par ligne est autorisée. Les commentaires (commençant par le caractère « # ») sont aussi acceptés.
Ce fichier sert à la configuration des systèmes de fichiers tmpfs montés tôt pendant le démarrage, avant que les systèmes de fichiers de /etc/fstab ne soient montés. Cela concerne actuellement les systèmes de fichiers /run, /run/lock, /run/shm et /tmp. /run est un tmpfs nécessaire sur les systèmes prenant en charge les montages tmpfs. /run/lock et /run/shm peuvent être des montages tmpfs séparés, ce qui est pratique pour assurer des limites de taille séparées. /tmp ne doit pas nécessairement être un tmpfs et n’est pas monté comme tel par défaut.
/run Alors qu’il était jusqu’à présent configuré avec RAMRUN dans /etc/default/rcS, /run est maintenant monté comme un système de fichier temporaire (tmpfs). Sa taille peut être contrôlée à l’aide des options TMPFS_SIZE et RUN_SIZE dans le fichier /etc/default/tmpfs. Les options par défaut peuvent être remplacées par une entrée dans /etc/fstab. Par exemple :
tmpfs /run tmpfs nodev,nosuid,size=10%,mode=755 0 0
Le contenu du point de montage /run est réinitialisé à chaque redémarrage du système, mais n’est plus explicitement nettoyé pendant le démarrage. Les paquets ne doivent pas compter sur la présence de répertoires dans /run après un démarrage. Les paquets comptant dessus sont bogués et doivent être corrigés. Notez que /run était précédemment nommé /var/run, et un lien symbolique, ou un montage « bind », sera créé afin de permettre à l’ancien chemin de fonctionner.
/run/lock Auparavant configuré grâce à RAMLOCK dans /etc/defailt/rcS. Configuré grâce à RAMLOCK, TMPFS_SIZE et LOCK_SIZE. Les options par défaut peuvent également être surchargées par une entrée dans /etc/fstab. Par exemple :
tmpfs /run/lock tmpfs nodev,noexec,nosuid,size=52428800,mode=1777 0 0
Notez que, de manière indépendante à ces réglages, /run/lock sera situé sur un système de fichiers temporaires (tmpfs), monté soit sur /run/lock (si l’option RAMLOCK=yes) ou sur /run (si RAMLOCK=no). Le contenu du répertoire /var/lock sera donc toujours perdu lors d’un redémarrage système, et non explicitement vidé au redémarrage. Les paquets ne doivent pas compter sur la présence de répertoires dans /var/lock après un démarrage. Si des paquets comptent dessus, cela veut dire qu’ils sont bogués et doivent être corrigés. Notez que /run/lock était précédemment nommé /var/lock, et un lien symbolique, ou un montage « bind », sera créé afin de permettre à l’ancien chemin de fonctionner.
/run/shm Auparavant configuré grâce à RAMSHM dans /etc/default/rcS. Veuillez noter que si le réglage est toujours présent dans /etc/default/rcS, il sera utilisé, mais que le réglage venant de /etc/default/tmpfs aura la priorité. Configuré grâce à RAMSHM, TMPFS_SIZE et SHM_SIZE. Les options par défaut peuvent également être surchargées par une entrée dans /etc/fstab. Par exemple :
tmpfs /run/shm tmpfs nosuid,nodev,size=40%,mode=1777 0 0
Les paquets ne peuvent pas compter sur la présence de répertoires dans /run/shm après le redémarrage. Notez que /run/shm était précédemment nommé /dev/shm, et un lien symbolique, ou un montage « bind », sera créé pour permettre à l’ancien chemin de fonctionner. Si une entrée de fstab existe pour /dev/shm au lieu de /run/shm, alors /dev/shm continuera à être utilisé ; remarquez qu’il n’est nécessaire qu’aux utilisateurs des dernières versions du serveur de bases de données Oracle, qui contiennent une vérification défectueuse de /dev/shm.
/tmp Auparavant configuré grâce à RAMTMP dans /etc/default/rcS. Veuillez noter que si le réglage est toujours présent dans /etc/default/rcS, il sera utilisé, mais que le réglage venant de /etc/default/tmpfs aura la priorité. Configuré grâce à RAMTMP, TMPFS_SIZE et TMP_SIZE. Les options par défaut peuvent également être surchargées par une entrée dans /etc/fstab. Par exemple :
tmpfs /tmp tmpfs nodev,nosuid,size=20%,mode=1777 0 0
Les paquets ne doivent pas compter sur la présence de fichiers dans /tmp après un démarrage.

OPTIONS

Les variables suivantes peuvent être définies :

Activer ou désactiver les montages tmpfs

Les options suivantes permettent à des montages spécifiques (à l’exception de /run) d’être activés ou désactivés. Veuillez noter que l’ajout d’une entrée à /etc/fstab pour n’importe laquelle des options suivantes activera le montage sans condition, surchargeant ainsi les réglages d’ici.
RAMLOCK Monter /run/lock en tant que tmpfs (différent de /run). Réglé à yes par défaut ; réglez à no pour désactiver (/run/lock fera alors partie du tmpfs /run, si disponible).
RAMSHM Monter /run/shm en tant que tmpfs (différent de /run). Réglé à yes par défaut ; réglez à no pour désactiver (/run/shm fera alors partie du tmpfs /run, si disponible).
RAMTMP Monter /tmp en tant que tmpfs. Réglé à no par défaut ; réglez à yes pour activer (/tmp fera partie du système de fichier racine si désactivé). /tmp peut également être configuré pour être un montage séparé de /etc/fstab, ce qui surchargera le réglage RAMTMP.

Configurer les limites de taille pour les montages tmpfs

Les options suivantes configurent les limites de taille pour les montages tmpfs. Veuillez noter que l’ajout d’une entrée à /etc/fstab surchargera toute limite indiquée ici.
Les variables _SIZE suivantes sont la taille maximale (en octet) que les systèmes de fichiers tmpfs peuvent utiliser. La taille sera arrondie au multiple inférieur de la taille de page, 4096 octets. Si aucune taille n’est indiquée, TMPFS_SIZE sera utilisé par défaut.
Les options de montage plus complexes peuvent être utilisées par la création d’une entrée adaptée dans /etc/fstab. Par exemple :
tmpfs /run tmpfs size=10% 0 0
est équivalent à
RUN_SIZE=10%
et surchargera le réglage RUN_SIZE. Cela permettra d’ajouter des options telles que nr_blocks et nr_inodes, ainsi que des ajustements des options mode, nodev, nosuid, noexec au cas où des modifications par rapport aux réglages par défaut seraient nécessaires.
TMPFS_SIZE Taille maximale de tous les systèmes de fichiers tmpfs si aucune taille spécifique n’est indiquée. La taille par défaut est 20%VM (20 % de la mémoire virtuelle, espace d’échange compris). Si aucune valeur n’est indiquée ici, la valeur par défaut du noyau (50 % de la RAM) sera utilisée. Veuillez noter que le suffixe « %VM » peut être utilisé ici ainsi que dans tous les réglages _SIZE ci-dessous, mais ne doit pas être utilisé dans /etc/fstab (la taille absolue est calculée par les scripts d’initialisation).
RUN_SIZE Taille maximale de /run (auparavant /var/run). La valeur par défaut est 10 % de la mémoire principale : la taille nécessaire varie beaucoup en fonction des demandes des logiciels exécutés : cette heuristique adapte l’utilisation de /run à la taille du système. En particulier, Samba peut atteindre au moins 50 Mio dans un gros serveur très utilisé. L’usage courant est de l’ordre des centaines de Kio, au maximum des dizaines de Mio.
LOCK_SIZE Taille maximale de /run/lock (auparavant /var/lock). La valeur par défaut est 5242880 (5 Mio). Usage courant : quelques dizaines de Kio, au maximum des centaines. La valeur par défaut de 5 Mio devrait garantir que la limite ne soit jamais atteinte.
SHM_SIZE Taille maximale de /run/shm (auparavant /dev/shm). Pas de taille par défaut ; la taille nécessaire dépend beaucoup des demandes des logiciels exécutés.
TMP_SIZE Taille maximale de /tmp. Pas de taille par défaut.

Dépassement de tampon d’urgence de /tmp

Si la quantité d’espace libre sur le système de fichiers racine descend sous une certaine taille, un tmpfs sera monté sur /tmp (sans respecter le réglage RAMTMP qu’il surcharge). C’est fait pour permettre la connexion même quand il y aurait normalement trop peu d’espace libre.
TMP_OVERFLOW_LIMIT Monter un tmpfs sur /tmp si la quantité d’espace libre sur le système de fichiers racine est inférieure à la quantité indiquée lors du démarrage (1024 Kio par défaut).

AUTEUR

Roger Leigh <>

VOIR AUSSI

TRADUCTION

La traduction de cette page de manuel est maintenue par les membres de la liste <debian-l10n-french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr-extra.
⇧ Top