Linux repositories inspector

mgetty(8) - Français

Mgetty+Sendfax

man-pages-fr

French version of the Linux man-pages

mgetty

A getty replacement for use with data and fax modems

NOM

mgetty - Un getty modem intelligent

SYNOPSIS

mgetty [options] ttydevice [gettydefs]

DESCRIPTION

Mgetty est une alternative « intelligente » à getty, conçu pour être utilisé avec des modems (données et fax/données) compatibles Hayes. Mgetty gère l’initialisation du modem, le décrochage manuel (de sorte que votre modem ne décroche pas si la machine n’est pas prête), le verrouillage UUCP (pour utiliser le même périphérique en appels entrants et sortants). Mgetty fournit des possibilités de connexion très sophistiquées.
Cette page de manuel n’essaie pas de décrire le paramétrage de mgetty en détail, elle ne fait que donner les options les plus importantes. Pour des instructions détaillées, voir le fichier info mgetty.info (mgetty.texi).

OPTIONS

-k <espace>
Demande à mgetty de laisser <espace> Ko libres sur le disque en cas de réception de fax.
-x <niveau de débogage>
Utilise le niveau de verbiage donné pour le rapport - 0 : pas de rapport, 9 est vraiment bavard. Le fichier de rapport est habituellement /tmp/log_mg.<device>
-s <vitesse>
indique la vitesse à utiliser, par exemple "-s 19200".
-r Indique à mgetty qu’il tourne sur une ligne directe. Le verrouillage UUCP est effectué, mais aucune initialisation de modem ou quoi que ce soit du genre.
-p <invite de connexion>
Utilise la chaîne donnée comme invite de connexion utilisateur (nom de connexion). De nombreux caractères spéciaux sont autorisés dans la chaîne. Ce sont : @ pour le nom du système, \n, \g, \f, pour saut de ligne, sonnette, saut de page, respectivement. \v et \r représente la version et le numéro de sortie de la version de l’OS. \P \l et \L donnent le nom du terminal (tty) ("ttyS0"). \Y donne l’identification de l’appelant, \I donne la chaîne "CONNECT foobar" retournée par le modem, et \S ou \b affiche la vitesse du port. \N et \U donnent le nombre d’utilisateurs déjà connectés. \C renvoie le résultat de ctime(), et \D ou \d et \t ou \T affichent la date et l’heure, respectivement. Enfin, lt;chiffre> va utiliser chiffre comme représentation octale/décimale/hexadécimale du caractère suivant.
L’invite par défaut est spécifiée à la compilation.
-n # Indique à mgetty de prendre la ligne après la #-ème sonnerie ; 1 par défaut.
-R <t> Indique à mgetty de passer en mode "ringback" (ou "ring-twice"). En clair : mgetty ne réagit pas au premier appel ; l’appelant doit raccrocher après la première sonnerie, attendre 30 secondes, puis rappeler dans les <t> secondes qui suivent pour que mgetty prenne la ligne. Si aucun appel n’arrive, mgetty se termine.
Je ne recommande pas vraiment cet usage, prenez plutôt une deuxième ligne de téléphone pour le modem.
-i <fichier issue>
Affiche <fichier issue> au lieu de /etc/issue avant de demander le nom d’utilisateur. Les mêmes substitutions de caractères spéciaux que pour l’invite de connexion sont faites dans ce fichier.
-D Indique à mgetty que le modem doit être considéré comme un modem Données, sans initialisation de fax.
-F Indique à mgetty que les appels Données sont interdits et que le modem doit être configuré en Fax seulement.
-C <classe>
Indique à mgetty comment traiter le modem. Les valeurs possibles pour <classe> sont "auto" (par défaut, essaie de deviner si le modem supporte le fax), "cls2" (utilise l’ensemble de commandes fax classe 2, même si le modem supporte la classe 2.0), "c2.0" (utilise l’ensemble de commandes fax classe 2.0), "data" (données seulement; exactement comme l’option -D).
-S <fichier g3>
Si un appel arrive pour demander une émission de fax (fax polling), mgetty enverra le fichier. Note : tous les modems ne supportent pas l’envoi de fax à la demande (poll sending).
-I <fax id>
Utilise <fax id> comme chaîne d’identification de fax. Inutilisé pour les modems Données.
-b Ouvre le port en mode blocage. Utilisé de préférence avec "-r". C’est le mode par défaut si mgetty est appelé comme getty. Vous pouvez avoir à l’utiliser si vous voulez vous servir du double périphérique et du verrouillage kernel de Linux et SunOS (/dev/ttyS.. et /dev/cua..). Je ne le recommande pas, c’est inclus simplement par souci d’exhaustivité, et pour permettre d’utiliser mgetty comme alternative complète à getty.
-a Utilise la configuration automatique de la vitesse : quand une connexion est faite, mgetty attend la réponse "CONNECT toto" du modem et passe la vitesse du port au premier entier qui suit la chaîne "CONNECT", "toto" dans cet exemple. Cela sert si votre modem insiste pour changer sa vitesse DTE pour coller à celle de la ligne. Je déconseille cet usage, il vaut mieux laisser la vitesse du port verrouillée sur une valeur fixe. Cette possibilité existe parce qu’il existe des vieux modems qui ne peuvent pas utiliser une vitesse port fixée (verrouillée).
-m ’expect send ...’
Fixe la "séquence chat" [to chat : discuter, NdT] utilisée pour initialiser le modem. Pour une partie attendue vide, utilisez des doubles-quotes vides (""). Si la séquence contient des espaces, utilisez des simples quotes (’’) pour délimiter le tout. Exemple :
mgetty -m ’"" ATH0 OK’

FICHIERS

/etc/mgetty+sendfax/mgetty.config
Fichier principal de configuration
/etc/mgetty+sendfax/login.config
contrôle si (et quand) mgetty doit appeler pour la connexion utilisateur un autre programme que /bin/login. La façon de le faire est expliquée dans le fichier.
/etc/mgetty+sendfax/dialin.config
contrôle l’acceptation ou le rejet des appels entrants, basé sur le numéro d’appel. Utilisable uniquement si vous avez un service "présentation du numéro d’appel", supporté par le modem.
/etc/nologin.ttyxx
contrôle si mgetty doit prendre les appels entrants. Si le fichier existe, les appels sont complètement ignorés. Vous pouvez utiliser ceci, par exemple, pour n’autoriser les connexions mgetty que pendant la nuit, en créant et supprimant /etc/nologin.ttyxx aux heures appropriées via le programme cron.
/etc/issue
sera imprimé après qu’une connexion soit établi, et avant l’option ’-i’.
/var/log/mgetty.log.ttyxx
fichier des messages de débogage, voir ci-dessous

DIAGNOSTICS

Si mgetty ne fonctionne pas correctement, la source principale des données de diagnostiques est le fichier de logs. Il se trouve dans "/var/log/mgetty.log.ttyxx" (pour le processus mgetty qui utilise "ttyxx"). Si les messages qu’il contient ne sont pas assez détaillées, augmenter la valeur du niveau de diagnostique avec l’option ’-x’ de mgetty, par exemple "-x 5".
Beaucoup de problèmes et solutions courantes sont discutées dans le manuel mgetty et la FAQ. Veuillez voir la page web à l’adresse http://alpha.greenie.net/mgetty/ pour cela.

BOGUES

Pour le moment, mgetty ne peut pas être entièrement configuré à son lancement. Certaines choses, comme le contrôle de flux et les chemins des fichiers (fichiers journal et verrouillage) doivent être configurées par édition + recompilation des sources.
Les utilisateurs ne lisent jamais les manuels... [ Seuls les traducteurs le font, NdT ]

VOIR AUSSI

g32pbm(1), sendfax(8), getty(8), mgettydefs(4), mgetty.info

AUTEUR

mgetty est Copyright (C) 1993 by Gert Doering, <>.

TRADUCTION

Ce document est une traduction, réalisée par Guillaume Allègre <>en Avril 1999 et mise à jour par Anne Aubanc <anne.aublanc at wanadoo.fr> en avril 2005.
L’équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité.
La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable via la commande : LANGUAGE=en man 8 mgettyfedora.
N’hésitez pas à signaler à l’auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.
⇧ Top